C’était la journée des confirmations avec six des huit épreuves revenant à des récents vainqueurs. Des gagnants de ce rendez-vous, seuls Strum et Ocean Hunter n’avaient pas encore visité la winner’s enclosure auparavant cette saison. La belle opération a été réussie par Ramapatee Gujadhur qui a remporté un doublé, dont l’épreuve principale, un Groupe 1, remportée par le cheval champion 2015 Kremlin Captain, qui en a profité pour prendre la tête du classement des chevaux avec un total de gains s’élevant à Rs 730 000. Gharbee conserve la deuxième place de ce tableau après sa quatrième victoire consécutive 2016. Chez les jockeys, Joorawon, Emamdee et Mansour ont réussi un doublé chacun, tandis que Rama et Hall, qui repart pour l’Australie pour quelques semaines, ont tiré leur épingle du jeu.
L’épreuve principale de la journée, Le Trophée du Bicentenaire du MTC, Groupe 1, qui bénéficiait du patronage du Rotary Club de BBRH accueillait quelques-uns des meilleurs coursiers actuellement en action au Champ de Mars avec notamment cinq récents vainqueurs dont le cheval champion 2015, Kremlin Captain, qui était le favori, ainsi que trois autres concurrents qui avaient terminé in the money lors de leur dernière tentative. Le premier représentant de Ramapatee Gujadhur était à sa deuxième tentative dans une course de Groupe 1. On se souvient de sa quatrième place à 1.55L de One Cool Dude dans la dernière Coupe d’Or sur 1600m. Le crac de Ricky Maingard ayant préféré le précédent engagement, Kremlin Captain, qui avait depuis repris sa série victorieuse, avait une belle carte à jouer hier sur un parcours plus approprié. Il avait aussi pour lui de ne porter que 56kg à ce niveau, mais il avait hérité de la neuvième ligne, ce qui demeurait un handicap non négligeable dans ce champ.
S’il était de notoriété publique que Nordic Warrior pourrait se retrouver seul en tête, de sa première ligne, on craignait aussi que Kremlin Captain ne soit condamné à suivre en one off sur tout le trajet. Emamdee sollicita sa monture dès l’ouverture des stalles, mais lorsqu’on vit Bold Inspiration se positionner dans le dos du meneur avec Reim sur son flanc gauche, on crut qu’il serait contraint de faire les extérieurs au moins jusqu’au premier tournant. On fut surpris de voir Ramgopal reprendre sa monture à partir des 1365m pour offrir l’option de la corde à Emamdee, surtout qu’après, il permit à Reim de se rapprocher à l’extérieur de son compagnon de box. Emamdee ne se fit pas prier, mais en se rabattant sur les barres, Kremlin Captain incommoda Reim qui fut coupé dans son action et dut être repris. Emamdee plaida coupable sous le règlement 160 A (e) de careless riding et il écopa d’une suspension d’une semaine. Les regards étaient alors braqués sur Nordic Warrior qui était capable de jouer un mauvais tour au favori si Naiko parvenait à bien doser ses efforts. Cependant, en jetant un coup d’oeil au chronomètre, on déchanta. Nordic Warrior réalisa 41.81 et 1.03.82 sur les premiers 500m et 1100m, contre 44.29 et 1.07.04 pour le meneur sur la partie correspondante de l’épreuve d’ouverture. On savait alors que l’élève d’Alain Perdrau n’allait pas pouvoir maintenir le rythme jusqu’au bout. L’allure sélective servit les desseins des finisseurs qui évoluaient en file indienne — les seuls à suivre en épaisseur, Reim et Hillbrow, prirent les deux dernières places à l’arrivée, démontrant l’importance de suivre sur les barres dans cette épreuve.
Au poteau des 400m, Kremlin Captain était toujours retenu à pleins bras, tandis que certains de ses adversaires étaient mis sous pression afin de rester au contact. Emamdee attendit encore quelques foulées avant de demander un effort à sa monture. En quelques foulées, Kremlin Captain accrocha Nordic Warrior. Hillbrow et Bold Inspiration demeurèrent sans accélération. En revanche, Desert Sheik, Everest et Chinese Gold se rapprochaient dangereusement. La doublure de Ricky Maingard fut malheureuse, car elle dut changer de trajectoire à 100m du but vu que Nordic Warrior lui ferma le passage à la corde. Rye Joorawon se démena comme un beau diable sur Desert Sheik qui grignotta du terrain au milieu de la piste tout comme Everest, propulsé par un Swapneal Rama très vigoureux. Mais en tête, Kremlin Captain maintint le cap sous la conduite d’Emamdee, et il trouva les ressources nécessaires pour contrer leurs assauts et inscrire sa première victoire dans un Groupe 1.
En tenant en compte son pédigrée, son gabarit et son palmarès, les 1000m ne constituaient pas forcément le parcours de prédilection de Strum malgré sa convaincante victoire sur la distance en fin de saison 2015, d’autant qu’il affrontait, hier, des spécialistes de la distance, à l’instar de Act Of Valor et Mount Hillaby. Ce dernier était la doublure de Ramapatee Gujadhur et restait sur une victoire sur le kilomètre. On eut cru qu’il allait être le choix de Yashin Emamdee, mais c’est finalement à Strum qu’il fut associé, tandis que Mount Hillaby était confié auclaimer Sanish Ramgopal. Sans vouloir diminuer les mérites du vainqueur, il faut reconnaître qu’il profita de la faute commise par Top Of The Chocs lorsque celui-ci  se rabattit à l’intérieur après 50m de course. Le rapport des commissaires fait état que Top Of The Chocs shifted in, crowding Act Of Valor onto Papa Joe with Act Of Valor having to be checked to avoid the heels of Top Of The Chocs. Pour cette faute, Hoolash plaida coupable de monte négilgente et écopa d’une suspension de deux journées. Le même jockey fut à la base d’un autre incident quelques mètres plus loin, mais cette fois, il gêna Papa Joe, Mount Hillaby et Captains Bounty. Il écopa d’une autre suspension de deux semaines qu’il purgera toutefois concurremment avec la précédente. Habitué à évoluer aux avant-postes, Act Of Valor fut cette fois contraint de suivre parmi les derniers. Il fut même gêné par Mount Hillaby au 450m. Malgré toutes ces difficultés, il vint prendre la troisième place, tandis que Strum gagna en roue libre bien que versant à l’extérieur.
On prévoyait une lutte pour le commandement dans l’épreuve d’ouverture entre Young Royal et Gris cheval, mais contre toute attente, Joe’s Legacy les contourna pour prendre le train à son compte. Rye Joorawon ne broncha pas et laissa partir le représentant de R. Gujadhur vu que ce dernier imprimait un bon rythme et qu’il n’avait pas gagné sur 1500m. L’allure n’était visiblement pas assez élevée pour Fidelis qui se montra ardent en queue du peloton. Cette débauche d’énergie, il le paya dans l’emballage final où il eut un finish émoussé. Rye Joorawon fit montre d’un calme olympien et attendit les derniers 300m pour solliciter Young Royal. Monté hands and heels, Joe’s Legacy se montra très accrocheur, mais il ne put contrer le finish du favori. Joorawon nargua Ramgopal peu avant la ligne d’arrivée. Il fut réprimandé pour son geste. A noter qu’une enquête se tiendra mardi matin suite à un rapport de Shirish Narang concernant les instructions données à Rehaze Hoolash sur Gris Cheval sans doute liées à l’insistance du cavalier de sa première ligne.
One Cool Dude ?facilement
Rye Joorawon doubla la mise, mais cette fois sous les couleurs de son employeur avec One Cool Dude que Ricky Maingard avait préféré aligner sur 1365m, l’épreuve principale sur un parcours plus conforme à ses réelles aptitudes, mais où il craignait que ses chances ne soient pas aussi évidentes, en attendant son objectif de cette première moitié de saison, la Barbé Cup, programmée pour la quinzième journée. La seule préoccupation du favori concernait le train de la course. Car au cas où Roman Manner se retrouve seul à l’avant, on aurait pu s’attendre à ce qu’il réduise l’allure à son avantage ainsi qu’à celle de son compagnon d’entraînement Tandragee, mais il faillit désarçonner son apprenti à l’ouverture des stalles et ne put se mêler à la lutte pour le commandement. Avec la présence du véloce Terminator, qui avait hérité d’une ligne extérieure, on savait que tôt ou tard le représentant de Vincent Allet allait forcer l’allure. Effectivement, Terminator ne fut pas le plus rapide et ce n’est qu’après plus d’un furlong qu’il put déborder Tandragee. Vu que Terminator retrouvait la compétition après huit mois, il aurait visiblement été plus judicieux pour son jockey de ramener sa monture une fois les choses en main, mais Sooful lui fila les rênes, ce qui assura une allure sélective et servit les desseins du favori qui inscrivit d’ailleurs un nouveau class record pour les 1365m avec un chrono de 1.21.60. Une fois de plus Joorawon fit preuve de beaucoup de sang-froid et il attendit la ligne droite pour prolonger son effort à la corde, tandis qu’Emamdee avait choisi de contourner Terminator. L’issue ne fit pas longtemps de doute. Accompagné aux bras uniquement, One Cool Dude donna un joli coup de reins pour dominer assez facilement Tandragee. A sa rentrée au paddock, l’entourrage du vainqueur inspectait ses postérieurs avec insistance. Le vénérinaire décela une coupure au niveau de son pied.
Surprenant vainqueur deux semaines plus tôt, Esteco récidiva hier dans The J. Henry Ythier Cup, à l’issue d’une belle fin de course. Sur le papier, Lion’s Print était le seul front runner du lot, mais il se fit vite déborder par Isipho et Halabaloo malgré les sollicitations de Rama et il se retrouva sur le flanc gauche  d’Isipho, tandis qu’Esteco fermait le cortège. Hoolash fut pointé du doigt pour avoir laissé son cheval shift out, gênant Canadian Dollar. Le cavalier mauricien s’en sortit avec une sévère réprimande. L’allure régulière de Halabaloo servit les desseins du coursier de Jean Michel Henry qui commença son effort à 600m de l’arrivée. En quelques foulées, Esteco contourna le peloton et sous la conduite de Peter Hall, il s’en alla gagner facilement, confirmant que son récent succès n’était pas le fruit du hazard. Canadian Dollar avait probablement gardé des séquelles de son escapade de la semaine dernière. Il ne se montra pas aussi percutant que prévu et se contenta d’un podium.
Gharbee : 6 in a row
La quatrième épreuve n’a pas livré de surprise. La victoire est revenue à Gharbee, invaincu lors de ses cinq dernières sorties et qui en profitt pour enregistrer sa quatrième victoire de la saison. A l’occasion, il était confié à Swapneal Rama, le Sud-Africain Derreck David étant suspendu. Le cavalier mauricien se montra à la hauteur et prit la bonne initiative en déboîtant sa monture peu après le Tombeau Malartic vu qu’en tête, Storm Dancer comptait une dizaine de longueurs d’avance sur lui. Profitant que le meneur réduisit l’allure au bas de la descente, Gharbee améliora graduellement sa position et au poteau des 600m, il était déjà sur l’arrière-main de Storm Dancer. Rama se contenta de se maintenir à la hauteur et il attendit la ligne droite finale pour demander un nouvel effort à sa monture. A ce moment de la course, seuls Parceval et Dustan parraissaient en mesure d’inquiéter le favori, mais Gharbee en avait encore sous les sabots et dès que son jockey lui demanda un nouvel effort, il accéléra pour le faire aisément.
La belle série continue pour Donovan Mansour. Le Sud-Africain a inscrit son nom au tableau des vainqueurs pour la neuvième semaine d’affilée grâce à Blow Me Away et Ocean Hunter. Le premier nommé avait progressé après ses débuts victorieux. A l’exception de Valerin qui avait une petite chance par rapport au handicap, on ne voyait pas grand monde capable de lui disputer la victoire.
Lorsqu’il s’installa à la corde après quelques foulées seulement, on savait qu’il serait difficile à battre. Indaba My Children dut faire l’effort dans la première courbe afin de le déborder, tandis que Gida ne se montra pas assez véloce pour disputer le commandement cette fois. Mansour se contenta de suivre dans le sillage du meneur et il déboîta sa monture aux abords des 400m lorsque Gida se rapprocha sur son arrière-main afin de ne pas se laisser enfermer. Blow Me Away mit le nez à la fenêtre à l’entrée de la ligne droite finale. The Real Hero fit illusion, tandis que Valerin, qui avait longtemps patienté parmi les derniers, termina en force au milieu de la piste, mais dès que Mansour se mit en évidence, Blow Me Away contra leurs assauts avec assurance. A noter que Ramgopal fut trouvé coupable de careless riding pour avoir gêné Counts Rocket au 1300m. L’apprenti qui pilotait Gida fut sanctionné de deux journées de suspension.
Mansour récidiva dans l’épreuve de clôture sur Ocean Hunter qui avait couru en net progrès à sa rentrée 2016. A mi-course, le représentant de Rameshwar Gujadhur semblait battu, car il comptait pas mal de retard sur le trio de tête. Si c’est sans surprise que Straight Jab mena les débats, on fut étonné de voir Right To Tango suivre aussi près, de surcroît à l’extérieur alors qu’il aurait été capable de  suivre tranquillement dans le dos de Lecture D. Peter Hall craignait visiblement la nouvelle unité de Gilbert Rousset, d’où son choix de le garder enfermé jusqu’au dernier virage. Cette tactique valut à sa monture de manquer de punch dans la ligne d’arrivée. En revanche, Ocean Hunter sortit une belle accélération pour les surprendre dans les derniers mètres.