The Aeroplane strikes again ! Cela a peut-être été plus difficile que prévu mais Kremlin Captain tient enfin son premier G1 suite à son succès retentissant dans Le Trophée du Bicentenaire du MTC, épreuve dite préparatoire pour le Barbé en juillet prochain. On a fait coup double du côté de l’entraînement Gujadhur puisque Yashin Emamdee, son partenaire samedi dernier, en profitait également pour enregistrer aussi son premier Groupe 1 depuis qu’il officie au Champ de Mars. Strum s’était auparavant illustré sur le kilomètre pour la casaque bleu électrique et écharpe rouge tandis que la belle série se poursuit pour Donavan Mansour (Blow Me Away et Ocean Hunter), victorieux lors de chacune des neuf journées où il a été en selle cette saison. Rye Joorawon y est aussi allé de son petit doublé (Young Royal et One Cool Dude) pour se maintenir en tête du classement. La nouvelle étoile montante du turf se prénomme, elle, Gharbee, l’alezan de l’entraînement Rousset ayant réalisé un six-in-a-row samedi dernier avec Swapneel Rama en selle.
Nanti de la plus mauvaise ligne qui soit, force est de constater que la partie s’annonçait très compliquée pour Kremlin Captain, surtout avec Nordic Warrior, annoncé comme son principal challenger, qui s’élançait à la corde. Si le puissant galloper d’Alain Perdrau s’installa facilement aux commandes, Emamdee dut demander un effort à sa monture sur la partie initiale et ce n’est qu’au tout début de la première courbe que Kremlin Captain put se positionner dans le sillage du meneur, non sans avoir gêné Reim, un brin passif, et Bold Inspiration à son intérieur. Pour cette faute, le Mauricien écopera d’une semaine de suspension à l’issue de la journée. Hillbrow s’était hissé en cinquième position devant Desert Sheik, Everest, Chinese Gold et Diamond Light.
Nordic Warrior déploya très vite ses belles foulées pour compter jusqu’à quatre longueurs sur le reste du peloton en début de descente mais l’écart s’était considérablement réduit aux 600m. Reim, qui avait fait toute la course en épaisseur, laissa alors libre champ à Hilbrow pour se faufiler à son intérieur tandis que Kremlin Captain passait franchement à l’offensive dans le dernier virage. Naiko tenta de tirer le maximum des dernières ressources de sa monture dans la ligne droite et retarda quelque peu l’échéance, mais Kremlin Captain parvint à prendre l’ascendant à mi-ligne droite.
On n’avait toutefois pas abdiquer pour autant derrière avec Chinese Gold, Desert Sheik et Everest, tous lancés à la poursuite du cheval de l’année. Des trois, c’est sans conteste le premier nommé qui fut le plus malchanceux puisqu’il ne put être correctement assisté par son cavalier quand il se retrouva sur les talons de Nordic Warrior qui n’avançait plus aussi vite. Au milieu de la piste, Joorawon avait sorti les grands moyens sur Desert Sheik, tout comme Rama avec Everest en épaisseur. Les deux coursiers terminèrent en force mais le but arriva malheureusement trop tôt pour eux.
Kremlin Captain boucla les 1500m dans l’excellent temps de 1’’29’84s, soit le meilleur chrono réalisé sur la distance depuis le début de la saison. Au delà de son 12e succès enregistré sur notre turf, c’est surtout le courage avec lequel le fils de Captain Al est allé chercher sa première victoire dans un Groupe 1 qui impose le respect. Il affiche ainsi, plus que jamais, sa candidature pour le Barbé où il devrait croiser sur sa route un certain One Cool Dude, également en démonstration samedi dernier sur le sprint. Si Desert Sheik et Everest ne semblent plus très loin de leur premier succès 2016, Chinese Gold a, pour sa part, démontré qu’il pouvait se frotter aux meilleurs et sa prochaine sortie devra être suivie avec une certaine attention. Le doute est cependant permis du côté de l’entourage de Nordic Warrior puisque leur poulain n’a pu soutenir la comparaison face aux coursiers de l’élite sur son parcours de prédilection, de mauvais augure quant à sa participation dans la deuxième classique de la saison le 2 juillet prochain.