En marge de la fête de Noël, le Rotary Club de Phoenix a décidé de venir en aide aux enfants souffrant de la thalassémie. C’est ainsi que le club a lancé son Magic Tree Project, projet de sapins de Noël créatifs, auquel ont contribué, entre autres, le designer Mario Guillot, le coiffeur Steves Ramiah, ou encore le chef Nizam Peeroo. Ces créations artistiques ont été dévoilées jeudi au centre commercial Phoenix Les Halles. Les beaux sapins, proposés à la vente aux entreprises locales, ont ainsi permis au Rotary Club de récolter Rs 2 millions, qui serviront à la construction d’un Day Care Centre à l’hôpital Victoria.
Amaresh Ramlugan, président du Rotary Club de Phoenix pour l’année 2011-2012, explique que c’est dans le cadre de son avenue de service communautaire que le club a, cette année, décidé de mettre son effort à la cause de la lutte contre la thalassémie, une maladie rare pour laquelle l’on compte actuellement une centaine de patients et qui, selon la gravité, peut se manifester immédiatement après la naissance.
Affectant surtout les enfants, ce trouble héréditaire du sang, s’il n’est pas traité, peut occasionner des complications. Toutefois, ceux qui reçoivent des transfusions sanguines tôt peuvent les éviter et, avec un soutien adéquat, arrivent à mener une vie relativement normale. Maladie qui dure toute la vie, la thalassémie nécessite pour son traitement que le patient reçoive au moins deux pintes de sang toutes les trois semaines environ.
Amaresh Ramlugan explique que c’est en collaboration avec la Thalassemia Society que le Rotary Club de Phoenix a monté une opération visant à doter l’hôpital Victoria d’une salle spécialisée pour les jeunes patients touchés par cette maladie. Ceux-ci pourraient notamment venir y recevoir leur transfusion sanguine, qui dure quatre heures au moins.
Le ministère de la Santé a déjà consenti à mettre une salle à leur disposition à Candos. Cette salle doit maintenant être aménagée de lits et autres équipements, sans compter la décoration qui sera conçue spécialement pour les enfants.
Le président du Rotary Club de Phoenix explique que le Magic Tree Project vise dans cette perspective à doter des entreprises de sapins de Noël créatifs. Les magnifiques sapins, les uns plus imaginatifs que les autres, créés à partir de matériaux de récupération – bouteilles en plastiques, journaux, vêtements, bijoux, écorces d’arbres… – ont été dévoilés aux enfants et au public ce jeudi.
Patrice Hoffman, qui a conçu son arbre de Noël avec du papier journal et des cd, explique ainsi son travail : « Le sapin est un symbole de célébration, et j’ai voulu célébrer la vie. Une seconde naissance. Et cela se traduit aussi dans l’utilisation de matériel recyclé. »
Sur la trentaine de sapins fabriqués, 22 ont déjà trouvé preneur, ce qui a permis de récolter environ Rs 2 millions, indique M. Ramlugan. Les arbres de Noël resteront exposés à Phoenix Les Halles jusqu’à aujourd’hui, 18 décembre, avant d’être finalement récupérés par leurs acheteurs afin d’être exposés dans leurs entreprises.