On prévoyait une journée faste pour Steven Arnold, mais le jockey de Ramapatee Gujadhur s’est contenté d’une petite victoire sur Trap Chap. Les deux autres Australiens, James Winks et Matthew Palmer, ont également inscrit leur nom au tableau des vainqueurs. Le premier nommé fit mouche sur Criss Cross Man, tandis que Palmer se signala sur l’outsider Victory Team, qui offrit à Amardeep Sewdyal sa première victoire en tant qu’entraîneur. C’était également l’occasion pour Alain Perdrau d’ouvrir son compteur 2017 grâce à Golden Ball piloté par Kersley Ramsamy, dont c’était le premier succès sur notre turf. Cédric Ségeon s’est signalé à l’issue d’un parcours en or sur Jay Jay’s Wild, alors que Girish Goomany a mené à bon port Seven Fountains à l’issue d’une arrivée pointue. Nishal Teeha et Brandon Lerena se sont, eux, imposés pour le compte de Gilbert Rousset sur Cherish The Charm et Mount Fuji respectivement.
Huit chevaux étaient au départ de l’épreuve principale suite au retrait de Mountain Master hier matin pour cause de boiterie. Toutefois, seulement sept d’entre eux eurent un rang à l’arrivée, car King’s Knight força sa stalle et fut avantagé au départ. De ce fait, il fut déclaré non-partant sous le Rule 144 (1). Les mises effectuées sur ce cheval furent remboursées et les gains chez les bookmakers frappés d’une déduction de 12 sous par roupie.
Conscient qu’il s’était élancé avant ses adversaires, Brandon Lerena repris sa monture qu’il plaça en queue du peloton. L’autre représentant de Gilbert Rousset, Cherish The Charm, fut sollicité par Nishal Teeha afin de déborder Greys Inn Control, le seul adversaire susceptible de lui mener la vie dure sur la partie initiale. Certes, les 1400m paraissaient un peu courts pour ses réelles aptitudes, lui qui n’avait gagné qu’à partir des 1500m, mais il était sur sa fraîcheur et la présence des false rails placés à 4 mètres 50, ainsi que la piste molle rallongeaient la distance à son avantage.
Malak El Moolook, sur lequel circulaient des bruits favorables, se retrouva en deuxième position sur le flanc gauche de Greys Inn Control. Top Jet faisait l’extérieur de Fortissimo, qui se montra entreprenant vu le manque de rythme, devant Rap Attack, Olympic Bolt et King’s Knight respectivement. Teeha dosa les efforts de sa monture avant de lui filer les rênes à 600 mètres de l’arrivée. Cherish The Charm prit de vitesse ses adversaires et fit le trou dans le dernier tournant pour aborder la ligne droite avec de solides prétentions. Rap Attack revint quelque peu, ayant eu cependant trop de terrain à refaire pour inquiéter la monture de Teeha. Malak El Moolook se contenta de la troisième place, mais il devrait bénéficier de cette course en vue de ses prochains engagements.
Gilbert Rousset doubla la mise cette fois avec Brandon Lerena menant à bon port le favori Mount Fuji, qui avait une course dans les jambes. Le parcours rallongé était dans ses cordes et sa cinquième ligne n’était d’aucune importance vu qu’il opta pour la course d’attente. Le train de la course fut assuré par le nouveau R. Gujadhur, Bezamod, qui condamna Seven League Boots à évoluer en one off. Sooful choisit de ne pas insister sur Mojo G afin de ne pas demeurer en troisième épaisseur. À l’arrière, il y eut quelques bousculades où Captain’s Orders et Political Power furent les plus incommodés. Le meneur imprima un train relativement lent. Lerena attendit la rue du Gouvernement avant de demander un effort à Mount Fuji. Ce dernier contourna le peloton pour accrocher Seven League Boots, qui avait déjà pris la mesure de Bezamod à l’entrée de la ligne droite. Captain’s Orders prit la roue du favori et donna l’impression de pouvoir combler son retard à mi-ligne droite, mais il marqua le pas sur la fin.
Chap Trap ?sauve la mise
On s’attendait à un festival du tandem Ramapatee Gujadhur-Steven Arnold, hier. Au final, un seul succès est tombé dans leur escarcelle. Ce duo a tiré son épingle du jeu grâce à Chap Trap, qui confirma son étendard de favori dans l’épreuve d’ouverture à l’issue d’une monte en toute confiance du jockey australien. Certes, il n’avait terminé que sixième à sa rentrée 2017 dans une valeur supérieure. Mais le représentant de Ramapatee Gujadhur avait été condamné en troisième épaisseur sur tout le parcours ce jour-là. Ayant cette fois hérité de la deuxième ligne, il parvint à obtenir une position idéale dans le dos de Social Network, qui se remit vite sur ses jambes après un mauvais départ pour mener les débats. On s’attendait à voir Mighty Lion se mêler à la lutte pour le commandement. Toutefois, après une centaine de mètres, Hoolash se résigna à suivre derrière le favori. On eut droit à une allure modérée vu l’état de la piste. Social Network accéléra à 600m de l’arrivée, mais Arnold ne broncha pas et attendit la ligne droite finale pour demander un effort à sa monture. Social Network se montra très accrocheur, ce qui ne suffit point pour contrer le finish de Chap Trap, qui se contenta de l’essentiel.
The Rotary Polio Eradication Program Cup livra le duel attendu entre It’s My Party et Criss Cross Man, le dernier mot revenant au représentant de Patrick Merven. James Winks usa de sa première ligne pour faire travailler sur le premier furlong It’s My Party, qui avait hérité du sixième couloir. En se rabattant, le représentant de R. Gujadhur gêna Harryhopeithappens. Jeanot Bardottier écopa d’une amende de Rs 20 000 après avoir plaidé coupable sous la règle 160 A (d) « for failing to take the necessary steps to ensure that he did not interfere with another runner ».
Sollicité au départ, It’s My Party se montra ardent dans la descente. Mal placé dans les stalles, Lord Al évolua sur l’arrière-main du meneur avant de s’effacer dans la ligne d’arrivée. Harryhopeithappens était quatrième à l’extérieur de Dark Liability, qui précédait Plain Of Wisdom et Harry’s Silver respectivement. Ségeon déboita sa monture au 400m et, n’obtenant pas le passage voulu, il dut la reprendre pour la diriger à la corde que le futur gagnant avait cédé pour attaquer It’s My Party. Ce dernier manqua de punch dans l’emballage final, tandis que Criss Cross Man s’imposait assez facilement bien que versant à l’extérieur.
Rebel’s Game fut retiré de la troisième épreuve aux alentours de midi après que les résultats d’un échantillon de sang eurent révélé une anormalité. Suite à ce retrait, on s’attendait à voir No Resistance en tête, mais on fut surpris de voir Lerena le reprendre après moins de 100m alors que ce cheval a réalisé toutes ses courses en dictant le train. Ségeon en profita pour conserver l’avantage tête et corde de sa ligne intérieure. Nullement inquiété, Jay Jay’s Wild courut bien dans son pas avant de durcir le ton au poteau des 600m. Hard Rock était sollicité afin d’essayer de rester dans le coup, tandis que Lerena se montra moins entreprenant sur No Resistance qui se laissa prendre de vitesse par le futur gagnant. Le danger aurait pu venir de Kurundu, mais ce dernier fut gêné par Aware qui versa à l’intérieur après avoir été débalancé suite à un bump du cheval de Ramapatee Gujadhur à l’entrée de la ligne droite. À notre grand étonnement, Arnold insista pour essayer de passer entre Aware et No Resistance alors qu’il aurait pu reprendre sa monture à l’intérieur. Lorsqu’il se décida enfin, le passage se referma entre Rock Hard et No Resistance. Jay Jay’s Wild avait déjà pris la poudre d’escampette et maintint le rythme pour l’emporter dans un fauteuil.
The Guy Desmarais Cup livra l’arrivée la plus improbable de la journée?; trois outsiders se livrant bataille pour la victoire, tandis que le favori Entrée se contenta de la quatrième place. La lutte pour le commandement entre Kemal Kavur et The Big Easy servit les desseins des finisseurs, mais également ceux d’Entrée, qui obtint un parcours en or en troisième position côté corde. Habitué à évoluer en offpace, Pierneef surprit plus d’un en se positionnant en quatrième position enone off. Cela lui permit de jouer le coup tactique en prenant le first runsur le favori qui, tout comme la journée inaugurale, attendit l’ouverture à la corde pour se mettre en évidence. Pierneef mit le nez devant dès l’entame de la ligne droite et fit illusion. Seven Fountains, qui avait longtemps été aperçu à l’extérieur de Castle, se dégagea à 200m du but derrière The Big Easy, qui plafonna logiquement après avoir insisté pour le commandement. Yashin Emamdee fut d’ailleurs sanctionné d’une suspension de deux journées sous la règle 160 A (i) « for failing to ride The Big Easy to the satisfaction of the Stewards », pour avoir usé inutilement sa monture qui plafonna d’ailleurs dans la ligne d’arrivée. Castle s’amena, lui, entre Entree et Phiri E Kwatile pour se mêler à la lutte finale, tandis que Down Under se rapprochait à la corde. On eut droit à une belle empoignade, mais c’est Goomany qui eut le dernier mot sur Seven Fountains.
Grande première pour Sewdyal
L’attente n’aura pas été si longue pour Amardeep Sewdyal. Après avoir échoué de peu avec Var’s Dream lors de la journée inaugurale, le dernier venu dans la communauté des entraîneurs enregistra son premier vainqueur grâce à Victory Team à l’issue d’une belle monte de l’Australien Matthew Palmer, qui ouvrit par là même son compteur au Champ de Mars. Avec un galop de course dans les jambes et une deuxième ligne, Answeringenesis offrait les meilleures garanties sur le kilomètre où il était invaincu chez nous jusqu’ici.
Le représentant de Preetam Daby s’installa facilement en tête devant Victory Team, qui se montra aussi véloce pour surmonter le handicap de sa ligne extérieure et se porter sur l’arrière-main du favori. Silver Snaffles était troisième à l’intérieur de Maestro’s Salute, qui condamna Fort Ozark en troisième épaisseur. Cavallino ne précéda que Kalinago, mais comme à ses débuts, le coursier de Ramapatee Gujadhur sauta au passage de la route malgré le port de Pacifiers. Silver Snaffles vit également ses chances partir en fumée lorsqu’il fut gêné au poteau des 400m par Maestro’s Salute.
Lors de l’enquête, il fut établi que Maestro’s Salute « shied away from Fort Ozark », qui progressait à son extérieur. Et malgré les efforts de Wiggins pour essayer de le redresser, il versa à l’intérieur gênant Silver Snaffles, qui heurta les barres et perdit sa position. Aucun jockey ne fut sanctionné.
En tête, Answeringenesis maintenait le cap, mais Victory Team se lança à ses trousses et, bien accompagné par Matthew Palmer, il grignota du terrain à chaque foulée pour le surprendre dans les derniers mètres.
Avec Cape Horn, on voyait le doublé à la portée de Steven Arnold, n’était-ce la détermination de Kersley Ramsamy sur Golden Ball, qui confirma qu’il valait plus que sa course de rentrée, qui avait d’ailleurs motivé le limogeage de Swapneal Rama. Port Albert bondit de sa quatrième ligne pour s’installer en tête. Cape Horn se retrouva à l’extérieur de Red China, condamnant Golden Ball à évoluer en troisième épaisseur dans la première courbe avant de se placer sur l’arrière-main du meneur. Noordhoek Ice, qui s’était fait de nombreux partisans, était cinquième à l’intérieur de Smitten, qui précédait Ruby Rocker et Roy’s Express. Noordhoek Ice déboita au bas de la descente, forçant Cape Horn à progresser en troisième épaisseur. Le favori fut poussé davantage à l’extérieur après que Red China eut déboité à son tour à 350m du but. À mi-ligne droite, Cape Horn avait déjà pris la mesure de Red China et Golden Ball, mais ce dernier puisa dans ses réserves pour reprendre l’avantage dans les dernières foulées. C’était la première victoire au Champ de Mars de Kersley Ramsamy, qui sécha des larmes de joie à sa rentrée du paddock, mais aussi la première 2017 pour Alain Perdrau.
Après la course, les commissaires revisionnèrent le départ de la course en compagnie de Jeanot Bardottier, qui pilotait Roy’s Express. Il fut établi que Roy’s Express se cabra peu avant le départ et que le handlerle tenait toujours lorsque les stalles s’ouvrirent, le privant d’un départ équitable. Ainsi, il fut déclaré non partant. Les mises effectuées sur ce cheval furent remboursées, tandis qu’une déduction de 5 sous par roupie fut imposée sur le cheval gagnant chez les bookmakers. Si cette décision fut appréciée, en revanche, il est dommage que l’annonce de l’ouverture de l’enquête n’ait pas été faite comme ce fut le cas pour King’s Knight.