Le Ministère de l’Égalité du Genre, du développement de l’enfant et du bien-être de la famille en collaboration avec le l’Union Européenne a organisé un atelier en ce jeudi du 15 mars au Gold Crest Hotel à Quatre Bornes dans le but de s’engager sur un dialogue actif pour améliorer la loi concernant la sécurité et le bien être des enfants.

La Ministre de l’Égalité du Genre, Roubina Jaunbocus qui a assisté au démarrage de l’atelier se dit persuadée que la collaboration entre les « stakeholders et les ONG » et le ministère est primordiale  » to tackle this issue ». Roubina Jadoo-Jaunbocus se dit choquée du nombre d’enfants victimes de violence ou d’abandon – rien qu’en 2017, 5086 enfants ont été pris en charge par différentes organisations dont la CDU. « This is too much, this is a real concern of the society. » Pour la ministre, il faut absolument que la loi concernant la violence et l’abandon des enfants soit revue. De ce fait, cette dernière compte étroitement sur la collaboration des différentes organisations présentes lors de l’atelier à venir avec des reflexions et solutions constructives.  L’ammendement de cette loi est  » un projet premier lot » pour Roubina Jadoo-Jaunbocus  » the will is there, we are here and the parliament is waiting for this bill » a -t-elle soutenu lors de son discours.

« Children should be given primary consideration in society » et de poursuivre que son ministère travaille d’arrache pied pour réduire le nombre d’enfants affectés et conscientiser la société vers un « changement d’attitude  »

Les autres intervenants ont été Karuna Chooramun, Directrice de la Child Development Unit et Irina Urumova, consultante à l’Union Européenne (EU). Cet atelier se tiendra sur deux jours.

À noter que Irina Urumova de l’EU venue spécialement pour élaborer sur les différents aspects à promouvoir dans le cadre de la maltraitance à l’encontre des enfants, animera l’atelier pendant ces deux jours.