Maurice accueille depuis lundi des experts venus de l’Australie, de la Malaisie, de l’Afrique du Sud et du Surinam pour établir un plan d’action pour les prochains trois ans sur la route de l’engagisme. Ce projet qui date de 2001 est en ce moment en discussions et devrait permettre de mieux comprendre le mouvement massif des personnes au XIXe siècle et aussi la contribution des travailleurs engagés dans la transformation économique.
La cérémonie officielle de ce comité scientifique international sur l’Indentured Labour Route Project s’est tenue hier matin à l’hôtel Intercontinental à Balaclava. « Des experts travaillent en ce moment sur un projet pour que nous puissions connaître le cheminement des travailleurs engagés lorsqu’ils ont quitté l’Inde. Pour la première fois, les membres seront invités à présenter leurs idées sur le projet qui débouchera sur un plan d’action pour les trois années à venir », a indiqué le ministre des Arts et de la Culture, Pradeep Roopun. Selon lui, Maurice est « le meilleur lieu » pour tenir cet événement, car le pays est le premier où le système de l’engagisme a été expérimenté. Des deux millions de personnes ayant quitté l’Inde au XIXe siècle, 25 % ont élu domicile à Maurice.
Outre un plan d’action, une stratégie sera aussi établie pour accroître les recherches en vue de comprendre ce mouvement massif. Le ministre souligne que le haut-commissariat indien à Maurice et l’Unesco sont parties prenantes de ce projet. Maurice sera également appelée à élire un président du comité scientifique. Les propositions qui seront faites par les pays membres seront aussi considérées pour le prochain comité en 2018.
Pradeep Roopun n’a pas manqué de mentionner la route des esclaves, élément important pour comprendre le mouvement des travailleurs engagés. De son côté, le président de l’Aapravasi Ghat Trust Fund, Yashdeo Dhuny, a déclaré que le projet a pris du retard en raison de certains problèmes. Toutefois, il se réjouit que Maurice soit le pays hôte de ce comité. Du 30 octobre au 1er novembre, le ministère des Arts et de la Culture accueillera la première réunion du comité scientifique international de l’International Labour Route Project, placée sous l’égide de l’Unesco. Le projet de la Route de l’engagisme est l’achèvement d’un travail de réhabilitation de la mémoire des engagés entrepris à Maurice. Un projet qui a été approuvé par l’Unesco à Paris en octobre 2014. Le projet de la Route de l’Engagisme est centré autour de l’Aapravasi Ghat, symbole de l’histoire de plus de 500 000 travailleurs engagés recrutés pour travailler dans les plantations sucrières de Maurice. Le projet de la Route de l’Engagisme vient ainsi compléter celui de la Route des Esclaves, car les deux se rapportent au mouvement massif de personnes à travers les continents.