Les habitants du Sud s’impatientent. Les travaux visant à purger la falaise Macondé et à rouvrir une des deux-voies de la route (fermée depuis le 29 avril) à la circulation n’ont toujours pas démarré. Ce, alors que le ministère des Infrastructures publiques leur avait donné la garantie que les travaux iraient vite afin de soulager leur calvaire. “Tou les semaines enn zistoir. Travay là pa encore commencé”, déplorent les habitants. Depuis mardi, les personnes âgées effectuent chaque jour un sit-in à l’angle de la route Choisy/Chamarel. Du côté des autorités, on avance que les travaux de purge dont le contrat a été alloué à la firme réunionnaise ROCS, devraient démarrer aussitôt que la compagnie de téléphonie nationale aura sécurisé les câbles optiques sur la falaise. Cette énième indication du ministère ne rassure en rien les habitants de la région qui estiment que “zot pe embête nou. Zot pe rode fer nou res trankil. Sak semen, zot dir: travay là pou commencé, mé ros là encore pe enpandan.” Pour exprimer leurs griefs, ils prévoient une manifestation réunissant les personnes de Baie du Cap, Bel Ombre et autres villages avoisinants, ce dimanche, à partir de 10h.
Depuis la fermeture de la route Macondé en raison de la chute d’un rocher de plus de 50 tonnes de la falaise, les habitants du Sud, devant emprunter cette route quotidiennement, vivent un clavaire. “Trop c’est trop! Bann lotorités pé zoué are nou!”, disent-ils. “Ti dir nou travaux pou démarré vite ek pou kapav ouver enn voie pou ki nou passer. Ti dir depi commencement juin, ban ros là ti pou fini tiré. Inn arriv le 15 juin, nanien pa encore fer. Encor pe mizir ros mem.” Et de déplorer que la route palliative Chamarel/Choisy, très sinueuse, est encore plus à risques que celle de Macondé. “Fodé enn bis tombé dan précipice ek dimoun mort pou zot compran”, lancent les habitants de Baie du Cap qui ont manifesté à plusieurs reprises pour alerter les autorités sur la situation.
Depuis mardi dernier, les personnes âgées – qui s’insurgent de devoir faire des détours interminables dans des conditions difficiles pour se rendre à leur destination, dont à leurs rendez-vous à l’hôpital – effectuent un sit-in chaque après-midi à l’angle Dan Coco de la route Chamarel/Mon Choisy. “Aret fer dominer are vié dimoun!”, scandent-ils, faisant ressortir que “nou leker frazil, nou pa kapav voyager par sa la route Chamarel-là.”
Au niveau des autorités, on fait ressortir que “les travaux sont en cours.” Ainsi, depuis une semaine, selon le ministère des Infrastructures publiques, les officiers de Mauritius Telecom (MT) sont à l’oeuvre sur la falaise en vue de sécuriser les câbles optiques qui s’y trouvent. “C’est un gros travail. Il est important de sécuriser ces câbles afin de ne pas les endommager lorsqu’on purgera la montagne”, explique un préposé des Infrastructures publiques, indiquant que ces travaux prendront un certain temps. “Aussitôt que MT aura fini, les Réunionnais pourront commencer à purger la falaise”, ajoute-t-il. Les travaux de purge ont été confiés à la société réunionnaise ROCS, experte en la matière.