Le bilan du week-end sur les routes a été lourd avec cinq nouvelles victimes. Un motocycliste, Kishan Jugroo, âgé de 23 ans, habitant Phoenix, a été renversé mortellement sur la route de Flic-en-Flac, à hauteur de la Speed Camera. Vu les circonstances, il a été tué sur le coup. D’autre part un autre motocycliste, Ramanand Lingaya, 28 ans, de Baie-du-Tombeau, a succombé hier soir à de graves blessures essuyées lors d’un accident de la route. Par ailleurs, trois survivants du violent accident sur l’autoroute à Calebasses, dans la nuit de vendredi à samedi, ayant fait trois morts, sont toujours admis au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital où dans un des cas, l’état de santé inspire de vives inquiétudes.
Vers 16 h 40 hier, une heure de pointe le dimanche sur la route de Flic-en-Flac avec un flot important de véhicules dans les deux sens, un accident fatal est survenu juste sous le radar contre les excès de vitesse. Des témoignages recueillis sur place auprès des témoins oculaires de cette collision, indiquent que le motocycliste, qui revenait d’une fête à Flic-en-Flac, avait pris la décision de doubler la file de véhicules se dirigeant vers la jonction de Cascavelle. La version des témoins n’avait pas encore été consignée par la police à ce matin alors que les conducteurs impliqués dans l’accident ont été entendus dans le cadre de cette enquête.
Peu après la croisée du Domaine Anna, où est installé la Speed Camera, la motocyclette a heurté frontalement un 4×4 immatriculé 2921 SP 03 qui se dirigeait vers Flic-en-Flac. En raison de la topographie de la route à cet endroit spécifique, le chauffeur du 4×4, Swadey Dookit, Boat Helper de profession, put difficilement éviter le deux-roues. Devant le choc d’une rare violence, Kishan Jugroo fut projeté en arrière de sa motocyclette. Un autre véhicule, un van, immatriculé A 365, venant de Flic-en-Flac, fut impliqué dans la collision avec le corps de la victime, Kishan Jugroo, se retrouvant coincé sous le véhicule.
Vu le taux de fréquentation de cette route les dimanches, des secours furent vite organisés. Des volontaires ont dû soulever le van A 365 en vue de dégager le corps du motocycliste. À l’arrivée du SAMU, le médecin de service devait constater qu’il avait déjà succombé à ses blessures. L’autopsie pratiquée par le Police Medical Office à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre a attribué la cause du décès à de multiples blessures.
Force est de constater que le comportement des motocyclistes sur ce tronçon de route fréquenté suscite régulièrement des interrogations des usagers de la route ou encore des habitants de cette région. En dépit des contrôles policiers à la sortie du village, soit du côté de la station-service, les motocyclistes se font un malin plaisir de déjouer ces opérations.
Ces motocyclistes contournent cette partie de la route sous le contrôle de la police en empruntant un raccourci illégal, avec un lien sur un terrain privé mais abandonné entre les morcellements Bismic et St-Jacques. De ce fait, ces motocyclettes et parfois des voitures peuvent regagner la route royale sans avoir à subir des vérifications de la police.
Ce flot de véhicules dans un endroit non autorisé comporte des risques pour les habitants et à plusieurs reprises l’attention des autorités a été attirée, mais en vain. Avec l’embouteillage causé par l’accident hier, le vacarme sur cette partie de route improvisée était encore plus désagréable pendant toute la soirée
Par ailleurs, la police a enregistré un autre cas d’accident fatal dans la nuit d’hier. Le motocycliste Ramananda Lingaya est décédé de ses blessures vers 22 h 15. Il avait été admis au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital le 18 août. Il gisait dans une mare de sang le long de la route Royale à Baie-du-Tombeau alors que sa motocyclette avait heurté un pylône électrique.