La sécurité routière est un échec. Le bilan du nombre de morts sur les routes est plus lourd que pour la période correspondante de 2017. Et ce, malgré les nombreux programmes de prévention, la campagne nationale lancée par le Premier ministre, les manifestations voyant la collaboration de divers acteurs sociaux… Tous les efforts déployés jusqu’à l’heure ont été vains.

Au 13 août 2018, les données de la police font état de douze victimes de plus sur nos routes en comparaison avec la période correspondante de 2017.

Sur l’ensemble de 2017, 230 véhicules ont été impliqués dans des accidents de la route, contre 146 sur la période de janvier à août 2018.

De janvier 2017 jusqu’au 14 août de la même année, 91 accidents fatals ont causé la mort de 96 individus. Pour la période correspondante de 2018, 109 personnes ont perdu la vie sur nos routes dans 99 accidents fatals.

Depuis le début de cette année, 49 voitures, dont trois taxi, et 43 motocyclettes ont été impliquées dans des accidents de la route, 20 fourgonnettes et 25 piétons.

Le dernier accident en date ayant fait un mort remonte à hier matin dans la région de Triolet près du rond-point bonheur en direction de Solitude. Une voiture a percuté une motocyclette, tuant sur le coup son pilote.