Intervenant hier après-midi, à l’échangeur de Calebasses, à l’inauguration de la route Terre-Rouge/Verdun, le Premier ministre a situé cette nouvelle infrastructure routière dans le cadre d’une stratégie de développement « bien planifiée » de son gouvernement. Navin Ramgoolam a également justifié le retard dans la réalisation de ce projet et n’a pas manqué de lancer une pique à l’Opposition, qu’il accuse de « fer palabre ek kritike ».
« O fet, nou pe transform nou pei. E sa, dan enn period ekonomik difisil… Malgre sa, nou pe kontinie dan sime ki nou finn trase… Kar nou ena enn stratezi developman bien planifie pou moderniz nou pei », a lancé Navin Ramgoolam à plus de 500 personnes tassées sous une marquise dressée sur la nouvelle route Terre-Rouge-Verdun, Trianon, à la hauteur de l’échangeur de Calebasses.
Dans le cadre de cette « stratezi developman bien planifie pou moderniz nou pei », le Premier ministre a aussi cité le nouveau terminal de l’aéroport international SSR, la construction de nouvelles routes, de ponts, de nouvelles universités, ainsi que les mesures prises pour faire diminuer les accidents de la route. Navin Ramgoolam a annoncé l’institution prochaine d’un Driving Education and Testing Centre pour mieux enseigner la conduite automobile aux éventuels conducteurs. « Nou pe fer pei avans a pa de zean lor simin de lamodernite », s’est-il enthousiasmé.
L’orateur a en outre rappelé que dans ce contexte, le Budget 2014 prévoit un « investissement massif » de Rs 18,4 milliards dans les infrastructures du pays. « Si kontinie fer krwasans, nou pou depans Rs 56 milliards dan infrastriktir dan les 3 prosenn lane, san konte proze metro leze… », a-t-il indiqué.
Parlant de cette nouvelle route Terre-Rouge-Verdun-Trianon, Navin Ramgoolam a révélé qu’elle aura coûté Rs 4,17 milliards. Il s’est félicité de l’aide financière de l’Agence Française de Développement (AFD) et de la Banque Arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) pour la réalisation de ce projet. « Se parski nou konn zer lekonomi… Parski nou finn kontinie fer krwasans… ki nou finn gagn larzan pou fer developman. Zordi nou finn kapav fer proze-la », s’est-il enorgueilli.
À ce stade, le Premier ministre n’a pu s’empêcher de lancer une pique à l’Opposition parlementaire. « Nou, nou pa vann rev… Nou pa fer palab… Pei pa gouverne dan palab… Nou nou donn rezilta lor rezilta, kouma Xavier dir », a-t-il lancé.
Et Navin Ramgoolam de justifier le retard apporté dans la réalisation de ce projet et qui a fait l’objet de critiques de la part de l’Opposition. « Ki fer finn tarde ? Parski larout-la pas par enn senn montagn ; parski finn gagn gro-gro lapli ; parski finn ena glisman terin », a-t-il poursuivi.
Le Premier ministre a ensuite élaboré sur les avantages qu’offrira cette nouvelle infrastructure routière. « Avan sa proze-la, pou sorti le Nor pou al Ébène, ou ti pe pran 1 h 30 minit… Zordi, ou pou fer mem traze dan 20-25 minit », s’est-il félicité.
« Kan ou pou servi simin-la a partir zedi, ki ou pou trouve ki diferans li pou fer dan ou lavi ! », a-t-il conclu, avant de procéder au dévoilement de la plaque commémorative, en présence, entre autres, du vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo.
Intervenant peu avant le Premier ministre, Anil Bachoo s’est montré très amer des critiques que l’Opposition a formulées contre lui.