La finale du championnat national de rugby qui s’est jouée au Riverland Sports Club de Tamarin a vu la victoire des Highland Blues aux dépens des Western Cowboys 37-32. Les Blues remportent du coup leur septième titre consécutif.
« On a perdu beaucoup de joueurs en début d’année et on a dû reconstruire l’équipe. Sur la saison, les Cowboys étaient meilleurs, mais sur cette finale on mérite notre victoire. Au niveau physique, notre adversaire était au-dessus de nous, mais certains changements durant la rencontre nous ont aidés pour contrer les Cowboys », nous dit Jérôme Ferrat, l’entraîneur des Blues.
Passes millimétrées, fausses courses, placages virils, les ingrédients ne manquaient pas pour rendre l’événement spectaculaire. Malgré quelques erreurs, les Blues ont su gérer la rencontre car, par moments, les hommes de Nicolas Dupavillon ont mis leur adversaire dans le doute. À la mi-temps, les Blues menaient 14-6.
« Je souhaite féliciter les Blues qui ont fait une bonne entame de match et je pense que c’est justement cela qui nous coûte la victoire aujourd’hui. Mais en deuxième mi-temps nous avons haussé notre niveau au leur et le match est devenu plus équitable. Je ne sais pas si c’est le stress de la finale, mais mes joueurs ont évolué avec de la précipitation. Ce qui a occasionné des déchets dans notre jeu et ce dont a profité l’adversaire », souligne Nicolas Dupavillon.
Au retour des vestiaires, les hommes de Jérôme Ferrat ont su rester solides en défense malgré deux actions sur le flanc gauche des Cowboys qui ont été contrées. Si ces deux percées s’étaient concrétisées, le score n’aurait pas été en faveur des vainqueurs.
« C’est encourageant de voir tout ce public présent lors de cette rencontre. Les deux équipes ont bien joué mais pour une finale, il doit y avoir un gagnant et un perdant. Je souhaite féliciter les Blues car un septième titre consécutif n’est pas une performance ordinaire », déclare Kevin Venkiah, le président de la Rugby Union Mauritius. À noter que le directeur technique national, Jean-Baptiste Gobelet, a suivi ce match avec enthousiasme.
Au niveau féminin, le Scott Women’s 7s International qui s’est joué samedi au Dodo Club à Curepipe a vu la victoire de FTM Rugby Club. Les Malgaches se sont imposées sur le score de 24-5 contre la formation réunionnaise de l’Entente de l’Ouest. Les deux équipes mauriciennes n’ont pas fait le poids en demi-finale. Les Barbarians ont été battues 70-0 par le FTM Rugby Club et Maurice Amazons 38-0 par l’Entente de l’Ouest.