Lors de la Coupe d’Afrique des Nations de rugby à 7 qui s’est tenue à Kampala en Ouganda les 6-7 octobre, la sélection mauricienne a dû se contenter de la dernière place en remportant une seule victoire dans ce tournoi. Quant à l’Ouganda et au Zimbabwe, ils ont validé leur ticket pour la Coupe de Monde 2018 à San Francisco aux États-Unis.
Pour sa deuxième compétition sous le quadricolore, le DTN, Jean-Baptiste Gobelet, n’a pu réaliser l’exploit. En phase de construction, la sélection nationale se cherche toujours. Dans le dernier entretien au Mauricien, le DTN a précisé que ce tournoi servirait à voir les progrès de son équipe et comment celle-ci se comporte face aux plus grandes nations africaines de rugby. Pour ce tournoi, il a fait appel à neuf nouveaux joueurs, car il voulait faire tourner son effectif et voir un maximum de Mauriciens en action.
Lors de la première journée de tournoi, Maurice a disputé quatre matches. Le premier était face au Zimbabwe. Supérieurs aux Dodos, les Warriors se sont imposés 21-7. Dans ce qui pourrait être un aperçu de ce qui attend les Mauriciens aux Jeux des îles, Madagascar a démontré sa supériorité, l’emportant 40-10. À noter que l’équipe de la Grande île termine à la troisième place de ce tournoi.
Après deux défaites, les hommes de Jean-Baptiste Gobelet ont arraché le nul 14-14 face au Botswana, mais devaient clore leur journée avec une défaite 24-7 contre la sélection sénégalaise. Le jour suivant, Maurice a affronté le Ghana. Cette fois, la victoire a finalement souri aux coéquipiers de Davesh Raggoo sur le score de 12-7.
La victoire finale est revenue à l’Ouganda. Face au Zimbabwe, le pays hôte s’est imposé 10-7 et a validé son ticket pour le Mondial 2018. « L’Ouganda s’est bien défendu et je le félicite pour sa qualification pour le Mondial. Mes coéquipiers ont bien joué, mais la victoire est revenue à notre adversaire », a dit le capitaine du Zimbabwe, Mudariki, au site du World Rugby Sevens.