La sélection mauricienne de rugby à 7 participe à sa deuxième compétition sous la supervision du directeur technique national (DTN), Jean-Baptiste Gobelet. Si sa première expérience avec la sélection les 23-24 septembre à Maseru au Lesotho, n’a pas été de tout repos, il est persuadé que son équipe fera mieux cette fois.
Avec toujours les Jeux des îles 2019 dans le viseur, la sélection mauricienne s’est envolée mercredi pour la Coupe d’Afrique des nations à 7 qui se tient en Ouganda à partir d’aujourd’hui jusqu’à dimanche. Maurice affronte Madagascar, le Botswana, le Sénégal et le Zimbabwe dans le groupe B. « J’ai déjà visionné les matches qu’ont joués les Malgaches. Je peux dire qu’ils sont vraiment rapides. Je pense que ce sera bien d’affronter une équipe qui participera aux JIOI », souligne Jean-Baptiste Gobelet.
Concernant les autres équipes du groupe, il faut reconnaître qu’elles sont parmi les meilleures du rugby à 7 en Afrique. « Ce que je recherche de mes joueurs ce n’est pas la victoire, mais leur attitude face à ces équipes. Je leur ai déjà dit que ce sera très difficile de tenir le rythme, mais s’ils restent disciplinés, je m’attends à une bonne performance de leur part », soutient le DTN.
Jean-Baptiste Gobelet met à l’essai neuf nouveaux joueurs pour ce tournoi. « L’idée est de faire jouer un maximum de joueurs afin d’avoir une équipe homogène en vue des Jeux des Îles. Ce que j’aimerais qu’ils comprennent, c’est qu’il faut mouiller le maillot et tout donner afin de représenter Maurice. Que la sélection perde ou gagne, les joueurs se doivent de représenter l’île avec fierté. »
Les deux meilleures équipes du tournoi seront qualifiées pour la Coupe du Monde qui se tiendront en 2018 à San Francisco aux États-Unis. Il faut savoir que l’Afrique du Sud et le Kenya ont déjà assuré leur ticket car ils ont atteint les quarts de finale de la précédente édition de la compétition mondiale.