Une belle page du rugby local s’est écrite en terre botswanaise du 15 au 22 juin où la sélection mauricienne de rugby à XV a livré une de ses performances les plus abouties dans l’Africa Cup 1C. Maurice termine le tournoi en tête et est sacrée championne de la ligue et obtient en même temps sa promotion pour l’Africa Cup 1B. C’est lors d’un point de presse qui s’est tenu vendredi au Big Willy’s que le président de la Rugby Union Mauritius (RUM), Kevin Venkiah a rendu un vibrant hommage à ses héros qui ont fait volé haut le quadricolore sur le continent africain.
C’est sur la pointe des pieds qu’ils sont rentrés au pays, sans tambour ni fanfare, mais avec le sentiment du devoir accompli dimanche dernier. La sélections mauricienne de rugby à XV a réussi un bel exploit en entrant dans le top 8 des meilleures nations africaines de rugby. Ce qui est une première pour une discipline collective à Maurice. A Gaborone, même s’ils perdent leur premier match face à Impala de Rustenburg, une équipe professionnelle d’Afrique du Sud, qui est venue en remplacement du Maroc, qui n’a pu participer faute de moyen financier, mais en hors concours, 61 à 17. Pour son deuxième match, le XV de Maurice n’a pas fait dans la dentelle en prenant la mesure de la Zambie 54 à 17. Lors de sa dernière confrontation face au Swaziland, l’équipe de Maurice a sorti l’artillerie lourde pour démolir son adversaire sur le score sans appel de 134 à 0. Cette performance se situe dans le top 5 des plus gros scores du rugby mondial.  De plus, Maurice se classe à présent 93e au classement mondial soit une progression de huit places.
Pour Kevin Venkiah ce titre vient récompenser six ans de combat acharner pour l’avancement de la discipline.  » Le rugby n’est pas un sport très médiatisé à Maurice, mais il gagne à être plus connu. C’est une discipline de valeur et en plus on a des résultats concrets pour une jeune fédération. Notre progression a toujours été constante. Etre dans le top 8 africains n’est pas donné à tout le monde et on va essayer de construire sur cette victoire pour donner une nouvelle dynamique au rugby local, » a-t-il affirmé. Sans se montrer euphorique, le président de la RUM sait qu’il doit avancer pas à pas et qu’avec le soutien de son encadrement technique et le dévouement de ses joueurs, il pourra réaliser un objectif qui lui est cher une qualification mondiale ou olympique.
 » Julien Blazy depuis son arrivée à Maurice réalise un travail formidable, notre équipe va dans la bonne direction. On espère être dans le groupe 1A prochainement et à partir de la tout devient possible, » a-t-il soutenu. De son côté, Julien Blazy a salué l’état d’esprit formidable de ses joueurs durant toute la compétition.  » On est plus une famille qu’une équipe. Ce n’est pas toujours évident pour un groupe de 28 personnes de s’accomoder les uns aux autres, mais pour ce groupe cela s’est fait naturellement. On a une bonne et jeune équipe  qui doit encore arrivée à maturité », a soutenu ce dernier.
Robert Boullé  » Man of the Tournament »
Il est aussi revenu sur la performance de la sélection mauricienne.  » On réalise notre meilleur match face à Impala. Le score ne reflète pas vraiment la physionomie du match. On aurait certes pas battu cette équipe car eux ils sont professionels alors que nous sommes des amateurs, mais avec un peu plus de lucidité on aurait certainement fini plus près. Contre la Zambie, je n’ai pas vraiment eu besoin de faire de travail de motivation. Les Zambiens se voyaient déjà en finale et nous ont méprisé. D’ailleurs je ne comprends pas trop pourquoi tellement notre supériorité était évidente. Dans le dernier match, les gars savaient qu’on avait besoin d’un gros score pour être champion. Ils sont tout donné et au final même moi je suis surpris par ce score, » a concédé Julien Blazy.
Robert Boullé a lui aussi été à l’honneur. Ce jeune homme de 23 ans qui est de retour dans l’île depuis peu et qui évolue au Curepipe Starlight a remporté le trophée du meilleur joueur de la compétition. Une belle récompense pour ce jeune joueur qui voue un amour incommensurable au rugby.  » Je pratique le rugby depuis maintenant 10 ans. Entre temps je suis allé faire des études en Australie, et là-bas j’ai continué à jouer et à progresser. On a réalisé un très bon tournoi cette année et on avait une bonne équipe. Tout s’est déroulé à merveille et on a très bien joué. Personnellement je suis très fier d’avoir remporté le titre de  » Man of the tournament », a déclaré Robert Boullé.
Malgré cette récompense, il reste les pieds sur terre:  » Il ne faut pas se reposer sur ses lauriers et il faut continuer à bosser. J’espère qu’on aura un peu plus de compétitions de haut niveau avec des équipes internationales et de La Réunion. Si on arrive à intégrer le groupe 1A cela sera déjà une belle performance. » Fort de son expérience acquis en Australie, Robert Boulle prévoit aussi de partager ses connaissances avec les plus jeunes et dans cette optique devenir coach.  Pour Daniel Maigrot, entraîneur de la sélection, cette victoire est une douce revanche sur le sort après la désillusion de l’an dernier.  » On avait pas l’équipe qu’il fallait, mais cette année on a eu un groupe solide. Maintenant il faudra surtout réussir à se maintenir dans le groupe 1B et progresser, » a-t-il conclu.
A partir de l’année prochaine donc Maurice évoluera en groupe 1B aux côtés du Sénégal, de la Côte D’Ivoire et de l’équipe qui se classera dernier en groupe 1A entre la Namibie, le Kenya, le Zimbabwe et Madagascar. En guise de conclusion, Kevin Venkiah a tenu à rendre un vibrant hommage à ses sponsors notamment AfrAsia, Colas, Pharmacie Nouvelle, Sealegs, Mia, Jeep, Apollo Bramwell et Big Willy’s entre autres.