La Rugby Union-Mauritius (RUM) compte depuis le 19 mars un nouveau président en la personne de Kevin Venkiah. Vice-président dans l’ancien comité directeur, ce dernier, qui a une riche expérience dans le monde ovale, ayant été président du club français CA Bordeaux-Bègles Gironde, veut continuer le bon travail effectué par son prédécesseur, avec un accent sur la promotion du rugby local.
« Ce sera la continuité au sein de la RUM. » C’est ce que déclare d’emblée au Mauricien, depuis Paris, le nouveau président de la RUM. Kevin Venkiah précise que le rugby, désormais une discipline ouverte, sera appelé à jouer un rôle important dans le paysage sportif mauricien.
Afin de maintenir la progression et de brasser large, la RUM a constitué un comité directeur en donnant des rôles spécifiques à certains de ses membres, notamment les trois vice-présidents. Patrick Bradshaw, 1er vice-président, aura la tâche de s’occuper des affaires internationales. Quant à Thierry Park, 2e vice-président, il a eu la responsabilité de travailler sur des projets axés sur le développement du rugby. En ce qui concerne Ouzayr Khedun, 3e vice-président, il aura la charge de renforcer la présence de cette discipline à l’université de Maurice.
« Nous avons déjà dégagé un plan stratégique afin de toucher divers secteurs pouvant contribuer à faire bouger vite et efficacement le rugby. Patrick Bradshaw, fort de son expérience tant au niveau local qu’international, aura un gros travail à faire pour continuer à promouvoir notre relation externe. Pour ce qui est de Thierry Park, ancien international, il consacrera son énergie aux projets ayant trait au développement. Ouzayr Khedun, avec ses relations à l’université de Maurice, jouera un rôle central pour toucher un maximum d’étudiants et aussi pour propager la discipline. Il ne faut pas oublier que dans les universités que le rugby trouve une autre voie. Il va sans dire que les autres membres agiront comme des supports et auront des tâches particulières », fait ressortir le président de la RUM.
Kevin Venkiah avance que le terrain ne sera pas négligé. Il assure que le mécanisme fonctionne à plein régime. « Les compétitions se déroulent déjà dans les différentes catégories. Notre objectif est de continuer à tenir actifs nos joueurs. La formation fait aussi partie de notre calendrier. Sans formation on ne peut avancer, s’améliorer. Nous avons la ferme intention d’augmenter le nombre de licenciés. »
En tant qu’administrateur, il ne veut toutefois pas  limiter le rugby aux compétitions. Il envisage de révolutionner le système, c’est-à-dire du management au terrain, en passant par des axes pour contribuer et renforcer la pyramide. « La RUM veut aussi consolider ses relations avec ses principaux partenaires que sont Sealegs, AfrAsia Bank et Colas », souligne Kevin Venkiah.