Vainqueurs en 2013, les Sud-Africains d’Outeniqua se sont imposés dans l’AfrAsia Bank International 7’s Tournament U18 de rugby tenu durant le week-end à la Northfield International School à Mapou dans une ambiance de fête. Le double vainqueur du tournoi a laminé en finale l’équipe sud-africaine de Reitz Platteland. L’équipe de Maurice, amoindrie par plusieurs blessures, a pris quant à elle la septième place au général.
Les protégés de Deon Minnie ont réalisé la passe de deux dans ce tournoi qui a pris une certaine ampleur au niveau régional, attirant désormais davantage d’équipes. Après avoir remporté leurs quatre matches de poule samedi, les coéquipiers de Christopher Roelofse, ont continué sur leur rythme hier pour faire valoir leur supériorité, tant technique que physique, en quarts de finale, en demi-finales et en finale.
Outeniqua a disposé de Madagascar en demi-finales (47-5) pour terminer en apothéose en infligeant une sévère défaite (72-0) à Reitz Platteland. « Nous nous sommes bien préparés afin de défendre comme il se doit notre titre. Je suis très heureux de la prestation de mes joueurs. Nous avons une jeune équipe puisque des douze joueurs, huit d’entre n’ont pas encore atteint leurs 17 ans », déclare l’entraîneur d’Outeniqua.
Ce dernier confirme déjà que l’équipe viendra défendre son titre en 2015. « C’est le seul tournoi étranger auquel les joueurs participent. C’est une occasion pour eux de s’exprimer à un tel niveau. Mais je pense que la concurrente sera plus rude avec la présence d’autres formations. Entre-temps, nous savourons notre succès bien mérité. La compétition a été bien organisée et les gens sont très sympas ».
En ce qui concerne les joueurs de Julien Blazy, directeur technique national (DTN), ils n’ont pas réédité l’exploit de se retrouver en finale comme l’année dernière en raison de plusieurs blessures enregistrées en fin de compétition avec un effectif de huit joueurs. Le DTN se dit déçu de la tournure des événements, ce qui n’a pas permis à l’équipe de Maurice d’intégrer le carré d’as, se contentant de la septième place sur dix formations engagées. « L’équipe a enregistré quatre blessures, dont Hugo Hardy qui est resté sous observation. Ce qui a déstabilisé tout nos plans pour la suite de la compétition ».
Julien Blazy reconnaît cependant que l’équipe n’a pas évolué à son niveau habituel durant ce tournoi. Lors des matches de poule, Maurice a remporté trois victoires et a été battue par La Réunion (24-7). N’ayant pas accédé en demi-finales, Maurice a joué le match des 7e et 8e places en s’imposant face aux Western Wolves (19-0). Auparavant, les coéquipiers d’Alexandre Espitalier-Noël avaient perdu contre Madagascar (12-7). Ils ont ensuite disputé deux autres matches, face aux Sud-Africains Spif Mpumalanga, s’inclinant 21-7, aux Vikings, qu’ils ont battus (28-21).