L’équipe sud-africaine d’Outeniqua, donnée favorite, a remporté logique l’AfrAsia International 7’s Rugby Tournament U18 samedi dernier à la Northfields International School (Mapou). Outeniqua s’est imposée en finale face à Maurice A 38-5.
Coup d’essai coup de maître, serait-on tenté de dire. En effet, pour leur première participation à une compétition étrangère, les étudiants d’Outeniqua ont été exacts au rendez-vous. « Nous sommes très heureux de cette prestation. Les joueurs avaient un peu la pression en raison de leur statut de favoris dans ce tournoi. La direction de notre école attendait beaucoup d’eux », indique Milton Prodehl, entraîneur d’Outeniqua.
Classée deuxième école de rugby de toute l’Afrique du Sud, Outeniqua n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires. Après un sans-faute dans la poule qualificative avec quatre victoires vendredi dernier, les coéquipiers du virevolant Niven Langdown ont enregistré trois autres succès au cours de la seconde et dernière journée du tournoi.
Lors des quarts de finale, Outeniqua a éliminé Rams, autre équipe sud-africaine, sur le score sans appel de 43-0. En demi-finale, les protégés de Milton Predehl ont sorti Spif 19-7. Et lors de la finale, Outeniqua, après le match de poule, a une nouvelle fois battu l’équipe de Maurice A (38-5).
« Nous avons remporté la finale, c’est ça l’essentiel. Mais je dois avouer que nous avons eu une bonne opposition de l’équipe de Maurice. Je trouve que c’est une bonne formation. Il y a une bonne communication entre l’entraîneur et les joueurs. Certains éléments ont du potentiel pour jouer à un niveau avancé, mais ils leur faut avoir des entraînements plus poussés », fait ressortir l’entraîneur d’Outeniqua.
Ce dernier indique que ses joueurs terminent leur saison avec ce AfrAsia International 7’s Rugby Tournament U18 dans la mesure où ils commencent à préparer les examens de fin d’année à compter de la semaine prochaine. « Nous avons participé au total à quatre compétitions cette année. Et nous sommes la deuxième meilleure équipe d’Afrique du Sud. Je pense que nous avons réalisé une bonne saison. Les joueurs sont satisfaits de leur performance », ajoute Milton Predehl.
Pour Julien Blazy, directeur technique national du rugby local, ce tournoi a permis de jauger les locaux. « Je suis très satisfait de la performance de mes joueurs. Au départ on nous disait que nous allions terminer parmi les trois derniers, et à l’arrivée nous sommes deuxièmes. C’est remarquable ce que les joueurs ont fait pendant ces deux jours de compétitions face à des équipes sud-africaines qui évoluent un cran au-dessus. »
Il déclare que le potentiel est là et qu’il faut réunir les conditions pour que les joueurs et le rugby dans son ensemble progressent. « Nous sommes sur la bonne voie, il faut continuer. Ce groupe a de l’avenir », conclut-il.