L’étape mauricienne de l’Esprit Beach de l’océan Indien 2012 de rugby a été disputée le 11 août à l’hôtel Tamassa à Bel Ombre. L’équipe mauricienne Two Girls One Cup a remporté l’étape locale alors que Le Port a décroché le titre au général.
Après Madagascar le 9 juillet, puis La Réunion les 5 et 6 août, le tournoi a pris fin avec la troisième et dernière à Maurice. Organisé par 974 Action, avec la collaboration des fédérations de rugby des îles concernées, l’Esprit Beach de l’océan Indien, indique Claude Henry, responsable de l’organisation, a été un succès. D’année en année, cette compétition prend davantage d’ampleur, selon lui.
« Après l’étape inédite devant la gare de Soarano de Tananarive à Madagascar le 7 juillet et la belle étape sur deux jours sur la plage des Brisants à La Réunion les 4 et 5 août, l’organisation 974 Action s’est déplacée pour la 4e année consécutive sur la plage du Tamassa à Bel Ombre. Cette étape est coorganisée avec LUX et avec la collaboration de la Rugby Union Mauritius », déclare Claude Henry.
Dix équipes étaient en compétition pour l’étape de Maurice. La victoire finale est revenue à Two Girls One Cup dans la poule Expert. Les deuxième et troisième places ont été enlevées par deux autres équipes mauriciennes, à savoir Les Intouchables et Vicious and Delicious. Dans la poule Challenger, Colas (Maurice) a pris la première place devant respectivement Orange Pressée (Réunion) et Tamassa.
« Nous sommes très satisfaits de l’étape mauricienne. La RUM remercie Lux pour son soutien. Et nous espérons poursuivre dans cette direction l’année prochaine », fait ressortir Patrick Bradshaw, président de la Rugby Union Mauritius.
Soulignons que les équipes réunionnaises issues du monde de l’entreprise ont utilisé tous leurs atouts pour assurer sportivement devant les joueurs mauriciens mixant des joueurs de clubs, des touristes et le personnel d’entreprise.
L’organisation fait remarquer que ce concept Esprit Beach recherche en priorité les rencontres humaines entre La Réunion, Maurice et Madagascar.