Les Australiens de Western Force, donnés comme outsiders, ont remporté hier la finale du Rugby World 10s en dominant les Aquis Brumbies, grands favoris et vice-champions en titre, sur le score de 7-0 au stade Anjalay.
Il faut savoir que les deux équipes s’étaient déjà rencontrées en phase de poules. Et là, ce sont les Brumbies qui frappent un grand coup, avec une victoire nette (19-0) aux dépens des Western Force. Ils prennent du même coup les deux premières places de la poule A, alors que dans la poule B, Saracens et les Cell C Sharks ont terminé aux premières loges.
En finale, lors de la première mi-temps, les lignes défensives font tour à tour échouer les offensives adverses. Il aura fallu attendre la reprise pour voir l’action qui mènera à ces sept points. Brad Lacey hérite d’une passe sur le flanc. Ce dernier prend à défaut toute la défense des Brumbies, qui tente tout ce qu’elle peut pour l’empêcher de passer. Mais le joueur se défera de ses adversaires pour marquer dans un premier temps un essai pour porter la marque à 5-0, avant de conclure sur une transformation et ainsi porter le score à 7-0.
Les efforts des Brumbies seront vains, tant les joueurs de Western Force verrouilleront la dernière ligne. À l’arrivée, une victoire ô combien satisfaisante pour une équipe présentée comme un gros outsider. « Nous avons eu un peu de chance face aux Brumbies. Un seul essai, mais qui s’est avéré payant. Je suis fier de mes coéquipiers », lâche Kane Koteka, capitaine de la Western Force.
De son côté, Dwayne Nestor, entraîneur de Western Force, n’a pas tari d’éloges envers ses joueurs. « Ils ont sorti une bonne performance. Ils se sont montrés enthousiastes sur le terrain », a-t-il expliqué. Pourtant, il mesure l’ampleur de l’exploit de ses protégés. « Les Brumbies étaient donné grands favoris du tournoi. Mais nos joueurs ont su donner le meilleur d’eux-mêmes et leurs efforts ont été récompensés. »
Dans le match de classement, les Cell C Sharks ont aisément dominé les Italian All Stars en s’imposant sur le score de 26-7. Un succès logique pour les autres favoris, qui sont tombés face aux Brumbies (7-5), alors que les Italiens ont courbé l’échine contre Western Force (0-29).
Les Africa Pacific Dragons ont pris la cinquième place aux dépens des Français du RC Toulon (43-0), alors que les Anglais de Saracens, qui avait impressionné lors de la première journée, terminent à la septième place, le dernier rang revenant aux Basques d’Euskadi.
La compétition terminée, c’est l’heure du bilan. Les organisateurs n’y voient que du positif. Jon Phelps, directeur de Carinat Marketing Ltd, promet d’apporter des améliorations l’année prochaine. « Cette deuxième édition du World Club 10s a été un grand succès. L’organisation a été à la hauteur de toutes les espérances. Nous reviendrons certainement l’année prochaine et espérons faire encore mieux en 2017 avec le support de la RUM, la MTPA, le ministère de la Jeunesse et des Sports. »
Quant à Kevin Venkiah, président de la Rugby Union Mauritius (RUM), il s’est dit satisfait du déroulement de la compétition. « Le World Club 10’s a été un succès sur toute la ligne. Je tiens à remercier Carinat Sports, la MPTA, le MJS, les sponsors ainsi que tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce tournoi. Nous avons le regard déjà tourné vers la prochaine édition », a-t-il conclu.