Dans le cadre du procès intenté au jockey italien Gregorio Arena, sous la charge de “cheating” alors qu’il montait Saziwayo, la Cour devait donner sa décision quant aux objections apportées par la défense. Hier, les magistrats Kesnaytee Bissoonauth et Azam Neerooa ont accédé à la motion de la défense, notamment sur l’objection à la projection du DVD de la course.
Le jockey Gregorio Arena a comparu en Cour intermédiaire hier sous la charge formelle de “cheating” alors qu’il montait le cheval Saziwayo. Lors de la dernière séance, Me Yahia Nazroo, l’avocat de Gregorio Arena, avait apporté plusieurs points d’objection, notamment : 1) le fait que des DVD ou enregistrements, qui n’ont pas été montrés à Gregorio Arena pendant l’enquête, soient produits en Cour ; 2) que les retranscriptions des procédures d’enquête effectuées à la Mauritius Turf Club (MTC) ne soient pas évoquées, cette institution étant « privée » ; 3) que les rapports non signés ou non datés de la MTC ne soient pas évoqués ; et 4) que des documents qui n’ont pas été communiqués à la défense ne soient pas mentionnés, car ils constitueraient une violation de la section 10 de la Constitution. La défense a en outre réclamé que les particulars de la charge soient expliqués clairement par la poursuite, notamment les mots « in any other manner ». La poursuite avait cependant déjà fait savoir qu’elle ne produirait pas les retranscriptions des procédures d’enquête effectuées à la MTC, de même que les rapports non signés ou non datés de la MTC. Toutefois, elle devait insister pour que le DVD de la course ne soit projeté en Cour, tout en concédant que l’accusé n’a pas pu visionner ledit DVD.
Dans le ruling rendu par la magistrate Kesnaytee Bissoonauth, cette dernière devait conclure que le fait de produire le DVD des courses à ce stade du procès constituerait une violation des droits constitutionnels de l’accusé concernant son droit au silence, vu qu’il devra déposer sous serment pour « répondre des preuves » sur un DVD dont il ne connaîtrait pas le contenu. Elle devait attester que la projection de ce DVD, qui était en possession de la poursuite au début de l’enquête policière, « will show that the court failed in its duty to provide the accused with a fair trial ». La magistrate a ainsi donné raison à l’objection de la défense.
Par ailleurs, la motion de la défense pour que les particulars de la charge d’accusation soient expliqués clairement, car elle ne démontrerait pas comment le jockey Gregorio Arena aurait « triché » en Cour, a été rejetée. La magistrate a fait comprendre que la charge d’accusation « sufficiently particularises the offence to which he is accused. There is no need for further particulars ».
Selon l’acte d’accusation, il est reproché à Gregorio Arena de n’avoir pas donné l’opportunité au cheval Saziwayo de gagner la course le 10 août 2012. Suite à cette affaire, il avait vu sa licence retirée par le MTC après six mois de suspension et Rs 100 000 d’amende, infligés par les Racing Stewards. Le procès débutera sur le fond le 24 avril.