• Le leader du PMSD: « Nou ti swete ena enn kandida par sirkonskripsion »

Le leader de l’opposition et du PMSD, Xavier-Luc Duval, continue de durcir le ton contre le gouvernement MSM-ML et met ainsi en relief les « lacunes notées » dans la gestion du pays. « Sa gouvernma-la ferm lizie ek pena solision », a-t-il laissé entendre lors d’un forum interactif à Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est (No 10). « Ki solision zot finn amene ? Okenn » a-t-il avancé en faisant référence notamment à l’industrie cannière, le tourisme et aussi au secteur manufacturier. En terme d’alliance électorale, il a laissé entendre « nou ti swete ena enn kandida par sirkonskripsion »

« Ki solision zot finn amene pou lindistri kanier ? Tekstil pe ferme toulezour, tourism pena solision. Vieisma popilasyon ? Biento pa pou kapav mem peye sa pansion li pe dir la. Me fode fer seki bizin fer. Pe fer zis kosmetik e pe les problem pou prosin gouvernma », a déclaré Xavier-Luc Duval. Face aux questions posées par ceux présents, il a affirmé que le PMSD était « contre » le projet Metro Express. « Mwa mo ti kont proze metro leze. Mo ti lir rapor labank mondial ki ti dir bizin enn Busway a Moris », a-t-il expliqué. Et d’ironiser que la région de Caroline devra « attendre 50 ans avant d’être desservie par le réseau métro ».

Le leader du PMSD est d’avis que le gouvernement aurait dû utiliser les Rs 20 milliards pour le projet metro « autrement ». Il ajoute : « PMSD pa ti dakor ek metro. Mem ti kapav met bis elektrik. Se sa ki Moris ti bizin. Nou bizin reget nou politik transpor piblik. » En ce qui concerne la situation politique actuelle, il a rappelé que le PMSD a concrétisé plusieurs alliances électorales depuis son existence. « Ena bon ena move koalision. Ena apre eleksyon kouma dir ou an plis. Premye parti nou program sa fwa-la pou kouma nou pou travay an koalision ek bizin ena lakorite », a-t-il affirmé.

Xavier-Luc Duval s’est une nouvelle fois attardé sur son départ de Lalyans Lepep fin 2016, avec en toile de fond la refonte du Bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP).  Selon lui, chaque parti politique a sa manière de travailler. Il explique que, durant ces 15 dernières années, le PMSD a passé 12 ans et demi au pouvoir.

Le leader du PMSD a aussi déploré que le gouvernement « a failli » quant à sa politique de fourniture d’eau, et ce en déplorant qu’on a pris quatre ans pour le filtre du Bagatelle Dam. Selon lui, le pays a « grandement besoin » d’autres réservoirs, notamment avec le projet de Rivière des Anguilles Dam. Il a aussi évoqué le problème de chômage qui, dit-il, est aussi causé par un « mauvais “career-guidance” ». Et d’ajouter que le gouvernement « a aussi failli en ce qui concerne les logements sociaux ». Il conclut : « Prosin gouvernma olie pou al fer stad, bizin komans pans sa ti dimounn ki marse la. »