AFP

Mikhaïl Michoustine, désigné par Vladimir Poutine pour prendre la tête du nouveau gouvernement russe, s’est engagé jeudi à ce que les Russes bénéficient de « réels changements pour le meilleur ».

« Comme le président l’a souligné plusieurs fois, les gens doivent ressentir dès maintenant de réels changements pour le meilleur, or ce n’est pas encore le cas », a-t-il déclaré, devant les députés qui doivent le confirmer au poste de Premier ministre dans l’après-midi.

Son discours a duré une dizaine de minutes, puis M. Michoustine s’est plié pendant une vingtaine de minutes à des questions des élus. Sa confirmation est acquise, tant la Douma est dominée par des forces politiques favorables à Vladimir Poutine.

Sa nomination surprise est intervenue mercredi soir après la démission non moins surprenante du Premier ministre Dmitri Medvedev, dans la foulée d’une série d’annonces de réformes institutionnelles voulues par Vladimir Poutine.

M. Michoustine, actuel chef du fisc, s’est aussi dit jeudi ouvert « à une critique constructive ».

Sa mission, telle qu’elle a été exposée par le président russe mercredi, est la « justice sociale », « l’augmentation des revenus réels » des citoyens, la création d’un meilleur climat d’investissements et favoriser « enfants et familles » pour répondre à la crise démographique, a résumé le futur Premier ministre.

Il n’a donné aucune indication quant à la composition de son gouvernement.