Le budget de la Sécurité alimentaire (Food Security) sera augmenté de 50 %. Il passera ainsi à Rs 150 millions, dont Rs 22 millions seront consacrées à Rodrigues.
Le secteur non-sucre étant essentiel à la Sécurité alimentaire et à la baisse des prix à l’intention des consommateurs, Xavier-Luc Duval a annoncé que l’Agricultural Marketing Board financera l’achat des semences de pomme de terre, d’oignon et d’ail pour que les consommateurs puissent avoir accès facilement à ces produits. Objectif : prévenir la sous-production qui fait monter les prix et la surproduction qui déprime les revenus des agriculteurs et menace l’investissement futur. Un nouveau freight rebate scheme sera introduit à l’intention des exportateurs des produits agricoles.
L’agritechnologie et le biodiesel seront au centre d’une nouvelle ère dans l’agriculture. Le cadre nécessaire sera mis en place pour faciliter la production de l’éthanol à partir de la canne à sucre pour être mélangé à l’essence. Ce qui augmentera la valeur de l’industrie de la canne tout en apportant des bénéfices sur le plan environnemental et énergétique.
———————————————————————————————————————————
Jayen Chellum (ACIM) : « Comme si les élections étaient derrière la porte »
C’est un budget de relance pour les petites et moyennes entreprises. Je pense que le gouvernement essaie de se rattraper. Zot pé seye certainement corrige la copie de Pravind Jugnauth sur la pression du secteur privé concernant la taxe introduite l’année dernière. Alors que Xavier-Luc Duval dit qu’il ne fera pas comme le Père Noël, pour moi, c’est exactement comme si les élections étaient derrière la porte. J’accueille par contre favorablement les mesures pour les cités NHDC. Mais je suis contre le recrutement de 800 policiers, c’est énorme alors qu’il y a d’autres secteurs qui méritent que l’on crée des emplois. Je trouve impensable qu’on augmente le budget de la CWA et des eaux usées. 35 % d’un investissement de 468 millions pour remplacer 145 km de waterpipes, il ne faut pas prendre les Mauriciens pour des imbéciles. Avec les dépenses que le gouvernement veut faire sur l’aéroport, le métro léger ou le Harbour Bridge, le pays va être encore plus endetté. on s’attend à de grands gaspillages. Ce que je trouve intéressant, par contre, c’est l’introduction du time-table pour suivre la mise en oeuvre du budget et faire savoir au public quand on peut avoir les résultats.
———————————————————————————————————————————
Jean-Clément Cangy (Institute for Consumer Protection) : « Dommage que la TVA n’a pas été réduite sur certains produits alimentaires »
Nous constatons dans ce budget quelques mesures qui touchent directement les consommateurs, à l’instar de l’abolition des taxes douanières sur les chaussures, les motos de moins de 125cc, de même que sur les produits de beauté, parfums, lotions et crèmes après-rasage, qui sont des produits de consommation courante. La taxe locative municipale a été abolie. Nous notons aussi que l’aide légale a été augmentée, mais pas de façon significative.
Nous accueillons en revanche vivement la décision d’augmenter l’aide pour des opérations chirurgicales à l’étranger, qui passe de Rs 200 000 à Rs 500 000. Nous avons toujours déploré que les proches de malades doivent mendier pour tenter de réunir le financement dont ils ont besoin. La taxe sur les petits commerces a aussi été retirée alors que l’intérêt sur les prêts aux entrepreneurs a été réduit à 8,5%. Nous espérons que les prix de leurs produits baisseront également. Les planteurs et les éleveurs se verront pour leur part remboursée la totalité de leurs investissements en ce qui concerne les équipements agricoles, alors que le budget du ministère de l’Agriculture a été augmenté de Rs 700 millions. Il y a à Maurice 23 000 planteurs, 600 horticulteurs et 5 000 éleveurs. Verra-t-on une réduction des prix de leurs produits ? Cependant, nous sommes déçus que la TVA n’ait pas été enlevée ou réduite sur des produits alimentaires de consommation courante autres que ceux qui ne sont pas concernés par cette taxe. De même, les prix sur les médicaments ne vont connaître aucune baisse. C’est bien dommage. De telles mesures auraient été bienvenues.
———————————————————————————————————————————
Éric Mangard (Mouvement pour l’Autosuffisance Alimentaire) : « Pas de vraie relance de l’agriculture »
Je constate que le budget du ministère de l’Agro-industrie a augmenté de Rs 700 millions. Je souhaite que cela puisse servir à consolider notre sécurité alimentaire. Les projets du Food Security Fund n’ont pas beaucoup avancé jusqu’ici. Je souhaite qu’avec ce nouveau budget, les choses puissent aller plus vite, notamment en ce qui concerne l’accès aux bateaux pour les pêcheurs artisanaux.
Je note également qu’il y aura une nouvelle orientation pour le Centre de recherche d’Albion, j’espère que les pêcheurs artisanaux pourront profiter de cette structure.
Ce que je regrette, c’est que ce budget ne fasse pas provision pour une vraie relance de l’agriculture. On a parlé beaucoup de sucre, mais pas suffisamment du secteur agroalimentaire et du CESS. De même, j’aurais souhaité des restructurations dans des services comme l’AHREU, afin de les rendre plus efficaces.
Par contre, j’apprécie la formation destinée aux femmes pour l’élevage. J’espère que cela leur permettra d’upgrade leurs connaissances.