Sabrina Padayachy, 31 ans et sourde-muette depuis la naissance, a développé un talent artistique qui fait la fierté de sa famille. Après avoir suivi des cours de broderie, de couture et de tricot au centre communautaire de Plaine Verte, elle a appris à créer des objets décoratifs en regardant des vidéos sur YouTube. Avec des pinces à linge en bois, du carton ou des tiges en métal, elle passe le plus clair de son temps à exprimer sa créativité.
Nous l’avons rencontrée dans sa maison, située non loin de l’hôpital Jeetoo. Sabrina Padayachy nous accueille avec un large sourire. Son matériel posé sur une table dans le salon, elle est impatiente de nous faire découvrir son art. À peine sommes-nous assis qu’elle commence la démonstration. Dans une main, la moitié d’une pince à linge en bois, dans l’autre, un pistolet à colle. Une à une, les moitiés de pinces sont collées; en quelques minutes, elles se métamorphosent en une chaise miniature de toute beauté.
Aussitôt qu’elle a terminé, Sabrina Padayachy nous lance un regard rempli de fierté. Elle se tourne ensuite vers sa mère et lui parle dans la langue des signes. “Elle vous dit qu’elle est très contente d’avoir pu fabriquer cet objet devant vous”, confie sa mère, Kamla.
Des objets comme celui qu’elle a créé devant nos yeux, Sabrina en a conçu une bonne cinquantaine pour son propre plaisir et celui de ses proches, à qui elle les offre. “Elle a toujours été comme ça, elle aime faire plaisir aux autres. De temps en temps, elle fabrique ces décorations et me demande de les offrir à des proches”, précise Kamla Padayachy.