Le Premier ministre est rentré au pays hier après avoir participé au sommet de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) à Lilongwe, au Malawi. Dans son intervention, Navin Ramgoolam avait souligné que Maurice est partie prenante dans la recherche d’une solution constitutionnelle à Madagascar.
Les dirigeants de l’Afrique australe, réunis dimanche au Malawi, ont salué « l’audace » de la Cour électorale malgache, qui a annulé trois candidatures contestées à la présidentielle, dont celle de l’actuel homme fort de la Grande Île, Andry Rajoelina. De plus, la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) a demandé une accélération du processus pour l’organisation de l’élection.
La décision de la Cour électorale malgache a également été favorablement accueillie par la Commission de l’océan Indien.
A Madagascar, la décision de la Cour électorale a provoqué une vive réaction de la part des partisans de Mme Ravalomanana, qui ont qualifié cette décision « d’illégale ». Ses partisans ont menacé ce matin d’organiser des manifestations dans les rues d’Antananarivo.