Photo SADC

Les ministres de la Southern African Development Community (SADC), chargés des Technologies de l’information et de la communication (TIC), de l’Information, des Transports et de la Météorologie, se sont réunis le 27 septembre 2018 à Windhoek (Namibie) et ont débattu de plusieurs questions d’importance pour la région dans les quatre secteurs d’infrastructures en question.

Accueilli par le Gouvernement de la République de Namibie, cet événement multisectoriel a vu la présence des ministres des États membres suivants ou de leurs représentants : Afrique du Sud, Angola, Botswana, Comores, République démocratique du Congo, Eswatini, Lesotho, Malawi, Maurice, Mozambique, Namibie, République-Unie de Tanzanie, Zambie et Zimbabwe.

Les ministres ont reçu des rapports sur la mise en œuvre des décisions prises lors de leurs dernières réunions sectorielles. Ils ont également fourni des orientations et adopté plusieurs décisions visant à faciliter le développement des infrastructures en appui à l’intégration régionale et à mieux faire connaître et promouvoir les programmes de la SADC.

Dans les secteurs des TIC et de l’information, les ministres ont approuvé :

i. Les cibles visées par la SADC en matière de large bande pour la Région, notamment ceux qui cherchent à assurer dans la région un taux de pénétration de 50% de la large bande chez les ménages et de 60% parmi les jeunes et des adultes et à favoriser de façon durable un niveau minimum de maîtrise et de compétences en matière numérique, et ceux qui cherchent à ramener le coût de la large bande à moins de 2% moins du RNB mensuel par habitant ; et ont exhorté les États membres à faire en sorte que leurs stratégies ou plans nationaux en faveur du haut débit soit alignés sur ces cibles.

ii. Les lignes directrices et les recommandations de la SADC, relatives au haut débit en zone rurale afin de s’assurer que tous les citoyens de la SADC vivant en zones rurales ont accès aux services à large bande à des prix abordables et en tirent profit.

iii. Trois documents : (Recommandations sur la cybersécurité, Exercice régional de la SADC sur la cybersécurité et Plan d’action de la SADC pour la cybersécurité), qui complètent les lois modèles harmonisées de la SADC sur la cybersécurité et couvrent les diverses questions suivantes : renforcement des capacités, exercice sur la cybersécurité, coopération internationale et mécanisme institutionnel pour la cybersécurité tel que les équipes de réponse aux incidents informatiques (CIRT).

iv. L’harmonisation de la numérotation des services d’urgence dans la SADC pour les services de police, d’incendie et d’ambulance conformément aux meilleures 3 pratiques de l’Union internationale des télécommunications (UIT) et aux meilleures pratiques internationales afin de les ranger en termes de priorité et d’utiliser un numéro d’urgence unique « 112 » pour les services de police, d’incendie et d’ambulance dans la SADC.

v. La recommandation en faveur de l’adoption d’une approche harmonisée en matière d’octroi de licences nationales et de reconnaissance mutuelle des licences des stations terriennes en mouvement (ESIM).

Les ministres ont noté qu’il est nécessaire et urgent de favoriser le dialogue entre les Services météorologiques et hydrologiques nationaux et les organismes nationaux de l’aviation civile afin de développer des mécanismes nationaux en vue de leur fournir les appuis et des ressources financières nécessaires pour obtenir la certification ISO 9001:2015. La prochaine réunion se tiendra en République-Unie de Tanzanie en septembre 2019.