Le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell se trouve depuis hier au Malawi, où il participe au Conseil des ministres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), qui s’est ouvert ce matin à Lilongwe. Le sommet de la SADC se déroulera les 17 et 18 août et sera placé sous le thème « L’importance des infrastructures pour le développement de la région, l’intégration régionale et la facilitation pour la circulation des personnes et des biens. »
Maurice sera représentée par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui devrait quitter le pays demain pour Lilongwe.
C’est la Présidente du Malawi, Joyce Banda, qui assumera la présidence rotative de la SADC, succédant ainsi à son homologue du Mozambique, le Président Armando Guebuza.
Le sommet sera l’occasion de passer en revue la situation dans la région de l’Afrique australe, notamment à Madagascar et au Zimbabwe. Ce dernier pays a vu la reconduction de Robert Mugabe à la présidence. L’Afrique du Sud a été un des premier pays à féliciter le président Mugabe, dont l’élection reste toutefois contestée par ses opposants. La situation à Madagascar, elle, est toujours tendue et instable. L’élection présidentielle, pourtant prévue ce mois-ci, n’a toujours pas eu lieu. La SADC insiste pour que le président de l’autorité de transition, Andry Rajoelina, ainsi que Mme Ravalomanana et Didier Ratsiraka se retirent de la course.
L’intégration régionale – et en particulier les négociations tripartites impliquant la SADC, l’EAC et le COMESA en vue de la création d’un marché commun – sera également à l’agenda du sommet. Pour rappel, la SADC est un bloc économique et politique composé de 15 États, ayant comme objectifs principaux d’encourager le commerce des produits et des services dans la communauté, de diminuer la pauvreté et d’améliorer la qualité de la vie des citoyens, de promouvoir la paix et les bonnes relations dans la région, travaillant pour éviter les conflits et les guerres.