En vue d’accroître la surveillance sur nos routes en raison du nombre d’accidents, une caméra additionnelle sera installée sur chaque pôle de Safe City érigé un peu partout dans l’île. Ces caméras enregistreront la vitesse de déplacement des véhicules. Une centaine sera en ce sens bientôt installé.

La raison d’ajouter une nouvelle caméra, selon une source auprès du ministère des Infrastructures publiques, c’est « qu’aujourd’hui, les caméras installées un peu partout ne peuvent correctement prendre en photo un véhicule qui enfreigne les lois de la sécurité routière ». Elle fait ressortir que les caméras actuelles parviennent « difficilement » à prendre en photo les plaques d’immatriculation des motocyclettes, car certains motocyclistes placent leur plaque afin que les caméras ne puissent capter une image claire de leur numéro d’immatriculation. C’est la raison pour laquelle, ajoute notre source, qu’une nouvelle caméra sera ajoutée sur chaque pôle. « Ces caméras pourront détecter le mouvement des véhicules », dit-elle.

La caméra additionnelle sera aussi programmée pour vérifier tout mouvement suspicieux de véhicules. « Nous avons noté la disparition de plusieurs véhicules. Grâce à ces caméras, nous serons en mesure de suivre les images et de savoir qui a volé un véhicule et à quelle heure », explique notre source du ministère des Infrastructures publiques. Ces caméras seront aussi utiles, dit-elle, pour les voleurs de ferrailles.

Pour que ce projet puisse servir son objectif, une centaine de caméras seront ajoutées à travers le pays sur les différents pôles. Notre source indique que ces caméras s’ajouteront à celles qui existent déjà, et ce jusqu’à la fin de leur durée de vie. « Ces caméras de Safe City seront prioritaires pour assurer la sécurité », dit-elle, ajoutant que, si un chauffeur conduit de manière imprudente, il met en danger la vie des autres. « C’est la responsabilité du gouvernement de prendre des mesures pour protéger la vie de tout le monde », fait-elle mention. Selon elle, le projet de Safe City permet aussi de « discipliner » les automobilistes qui changent de couloir dangereusement lorsqu’ils conduisent, mettant ainsi la vie des autres en danger.

Ce projet, selon notre source, réunit également la police et Mauritius Telecom. « Les discussions sont très avancées », dit-elle. Le projet de Safe City, selon le gouvernement, vise à faire de Maurice un pays « plus sûr ». Plus de 4 000 caméras intelligentes seront ainsi installées à travers le pays. Ce projet, qui sera lancé dans trois mois, soit en décembre, devra assurer la sécurité de la population et sera aussi un outil pour combattre la prolifération de la drogue et les crimes. Le projet de Safe City a été signé en décembre 2017 avec Mauritius Telecom.