photo illustration

Fondé en mai 2006, le Service d’Accompagnement, de Formation, d’Intégration et de Réhabilitation de l’Enfant (SAFIRE) se dévoue à la cause des enfants vivant dans la rue et oriente les jeunes vers la formation professionnelle. Edley Maurer, le manager de cette ONG, a effectué un constat auprès de 300 élèves à travers l’île depuis le début des cours à distance à la télévision en raison du couvre-feu sanitaire. Parmi une soixantaine, 30 à Baie-du-Tombeau et 30 autres à Bambous n’ont pas de télévision pour suivre les cours. « J’ai questionné un élève fréquentant un collège dans les faubourgs de la capitale et il m’a répondu qu’il n’était pas au courant de ce programme », dit-il.

Edley Maurer est d’avis que, même si la ministre de l’Éducation a promis que ces programmes seraient sauvegardés et rediffusés après la reprise des classes, il sera « très difficile » pour les étudiants, qui n’ont pas de téléviseur, de s’adapter. « C’est déjà le chaos en temps normal lorsqu’on compare le taux de réussite dans certains établissements, qui se trouvent dans les régions défavorisées, par rapport aux collèges où les élèves ont toutes les facilités en termes d’outils informatiques », fait-il ressortir. Il se demande : « Que va-t-il se passer pour les examens du troisième trimestre ? » Le manager de SAFIRE fait ressortir que les élèves des régions défavorisées « sont exclus du système scolaire à Maurice ».

Edley Maurer concède toutefois que les cours audiovisuels à l’intention des élèves sur les différentes chaînes de télévision de la Mauritius Broadcasting Corporation représentent « une belle opportunité d’épanouissement » pour certains élèves pendant le confinement. « Les autorités doivent renvoyer les examens et venir de l’avant pour réorganiser le calendrier scolaire. Il faut annuler l’année scolaire 2020 », estime-t-il. Il ajoute que le Covid-19 n’affecte pas seulement Maurice, mais le monde entier. « Kovid-19 pa epargn ni ris, ni pov. Tou pei pe afekte. Nou bizin solider e ini kouma enn sel lepep pou konbat Koronaviris », a soutenu Edley Maurer.