Une cinquantaine de clients de l’ex-Bramer Asset Management se sont regroupés, hier à la mi-journée, pour faire part de leurs griefs. Se référant à la récente émission du ministre de la Bonne Gouvernance à la MCB intitulée La Finalité, les clients victimes disent que pour eux, c’est tout le contraire: “Nou pé viv enn vre calvaire!”
Les porte-parole ont réaffirmé leur incompréhension quant au fait que 15% devraient être déduits pour ceux ayant investi moins de Rs 500,000 et 20% pour ceux ayant investi plus de Rs 500,000. Ils ont rappelé à ceux qui les traitent de “capitalis” que l’argent investi a été gagné à la sueur de leur front.
Nashreen Najoo, qui s’est battue depuis le début, a réitéré sa confiance quant à la totalité de leur capital sans les 15% et 20% de deduction at source. Les porte-parole, dont Mavis Latchman, ont demandé à ce que les cinq debuntures leur soient accordés avant la fin de cette année pour qu’ils puissent désormais dormir sur leurs deux oreilles. Salim Muthy, qui les soutient dans ce combat, a convaincu les clients victimes de descendre dans la rue tout comme la première fois.
Ainsi, outre cette marche pacifique pour attirer l’attention du gouvernement compte tenu que ceux ayant investi moins de Rs 500,000 n’ont toujours pas été payés comme convenu, le 31 août dernier, les clients envisagent aussi de se regrouper en association. Les démarches pour faire enregistrer leur association seront entreprises dès la semaine prochaine.