La police a arrêté un jeune de 27 ans habitant Cité CHA, à Saint-Hilaire, pour avoir agressé sa mère à coups de marteau. L’incident s’est déroulé dans la soirée de lundi quand mère et fils ont eu une prise de bec alors que le présumé agresseur était dans un état second. Ne pouvant le maîtriser, ses proches ont fait appel à la police de Cent-Gaulettes. Une équipe menée par le sergent Auckle s’est alors rendue sur place, où les policiers ont trouvé la victime consciente sur le sol. Souffrant d’atroces douleurs, elle ne pouvait cependant parler.

Les policiers ont questionné ses proches, qui ont avancé qu’elle avait été battue par son fils. Ce dernier se trouvait alors dans une pièce de la maison et écoutait la musique avec un harpon dans la main. En apercevant la police, il a caché l’objet derrière son dos. Les policiers ont pu le maîtriser et ont saisi l’arme. « Pran mwa ale, sinon lapolis pou gagn bate ek mo pou kraz vann lapolis », a lancé le jeune homme.

Le suspect a été conduit au poste de police de la localité avant d’être ensuite conduit à celui de Grand-Bois, où il a été mis en détention. Après quoi les policiers sont retournés au domicile de la victime pour l’emmener à l’hôpital Nehru, à Rose-Belle, où un formulaire 58 lui a été remis. Cette dernière étant dans un état semi-conscient, la police n’a pu enregistrer sa version des faits. Les enquêteurs ont par ailleurs saisi le marteau ayant servi à l’agression. Le suspect a été traduit hier au tribunal de Mahébourg, où une accusation provisoire de “breach of domestic violence acte using an offensive weapon” a été logée contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, il demeure en détention préventive. L’enquête se poursuit sous la supervision de l’assistant surintendant de police Bholah.