Des catholiques mais aussi des Mauriciens d’autres confessions religieuses ont défilé en grand nombre jeudi soir en l’Église St François Xavier (Plaine-Verte) et hier soir en l’Église Sainte Hélène (Curepipe) pour visiter les reliques de Saint Jean Bosco (Don Bosco), connu comme le saint patron des Jeunes. L’exposition des reliques dans ces deux églises a été soutenue par une animation spirituelle et la foule présente y a participé dans le recueillement. Les évêques de la région à Maurice dans le cadre de la Conférence Épiscopale de l’océan Indien étaient présents à la messe hier soir en l’Église Ste Hélène.
La visite des reliques qui prend fin ce matin à 8 h a permis aux catholiques de Maurice de découvrir cette figure de l’Église et combien ce dernier était soucieux de l’éducation des enfants. En effet, Don Bosco (1815-1888) a voué sa vie à l’éducation des jeunes enfants issus de milieux défavorisés. Fils d’un simple paysan, il doit gagner sa vie tout en faisant ses études. Ordonné prêtre en 1841, il se consacre aux jeunes des quartiers pauvres ; à leur intention, il ouvre à Turin l’Oratoire Saint-François-de-Sales, une sorte de foyer offrant une multitude d’activités (cours du soir, école secondaire, cours professionnels, organisation des loisirs). Pour faire face au développement de cette action, il s’entoure de prêtres éducateurs avec lesquels il fonde, en 1859, la Société de Saint-François-de-Sales, aujourd’hui Société salésienne de saint Jean Bosco. Les premiers Salésiens de Don Bosco sont arrivés à Maurice il y a douze ans, en décembre 2000. Ils travaillent dans la formation professionnelle et dans l’animation des jeunes en milieu extra-scolaire. Le Collège technique St Gabriel, le Centre technique St Montfort et le Centre technique René Verbruggen à Souillac sont sous leur responsabilité.