Plusieurs clients mécontents ont débarqué hier soir dans les locaux d’une agence de voyages à Saint-Paul pour réclamer des explications à la direction après avoir pris connaissance d’une possibilité de fermeture à la suite de problèmes financiers. La police et des éléments de la Special Supporting Unit (SSU) ont été sollicités en urgence pour contenir ce groupe de personnes, qui compte se tourner vers le CCID et l’ICAC pour réclamer une enquête sur cette affaire.
Selon nos informations, cette agence de voyages, dirigée par un proche d’un ancien ministre, proposait plusieurs “schemes” à ses clients pour des voyages à l’étranger. Dépendant du plan choisi, ces derniers cotisaient entre Rs 2 000 et Rs 10 000 mensuellement pour pouvoir se rendre à l’étranger, et ce sans avoir à se soucier des billets d’avion ou du logement. Or, à l’expiration de leur plan, beaucoup de clients sont restés à Maurice alors qu’ils étaient en règle avec leurs contributions. Ces derniers n’écartent pas la possibilité qu’ils se soient fait berner, d’autant plus que la compagnie n’a qu’un an d’existence et se prépare à déclarer faillite. « Si l’agence déclare faillite, nous n’aurons plus notre investissement en retour. Les employés avancent que la caisse est vide. Où est passé notre argent ? » se demande un client sous couvert de l’anonymat. Ce dernier explique qu’un employé a contacté les clients mercredi soir après avoir appris que la direction compte bientôt passer sous liquidation. Notre interlocuteur n’écarte pas un cas allégué de “Ponzi Scheme” au sein de la compagnie.