Logé dans un bâtiment situé sur le site de l’ancienne usine sucrière Mon Désert Alma, à St-Pierre, le Centre Ba’zar Kreasion est une unité de production d’articles d’art artisanal qui a vu le jour en 2012 sous l’impulsion de l’action énergique de la Fondation ENL.
Le Centre Ba’zar Kreasion a pour vocation de donner une formation professionnelle en artisanat aux femmes au foyer qui habitent à St-Pierre ou dans l’une des petites localités voisines. Le but est de procurer aux éventuelles artisanes la chance de rehausser leur statut social et leur permettre d’obtenir à la longue une autonomie financière.
La responsable du centre, Alexendra Arlapen, nous y indique que « je suis devenue la responsable depuis seulement deux mois et, malgré ce court laps de temps, avec la collaboration de tout le monde, j’ai réussi à y mettre en place un artisanat qui est axé sur une créativité féconde et professionnelle sans oublier une touche de beauté au produit fini. Notre source d’inspiration est la culture mauricienne dans sa diversité. S’agissant des matières premières, nous faisons le maximum pour utiliser celles qui sont disponibles localement ».
Ici, le fait saillant réside dans l’habileté des artisanes à produire une grande variété de produits artisanaux dont l’exécution requiert l’apport de différentes techniques. Par exemple, avec les vieux journaux et les vieux magazines, transformés au préalable en matière première, l’on y fabrique des petits objets de parure pour femme : bracelets, boucles d’oreille, colliers, chaînettes, etc. Avec des tissus variés, l’on y confectionne plusieurs types de fleurs. Le marbre y est utilisé pour créer des mosaïques. Des bougies y sont fabriquées avec de la cire. L’on y confectionne également du papier mâché pour en faire ensuite différentes formes de sculpture. Enfin, il y a de la broderie sur tissus et des travaux au crochet.
Celles qui sont nouvelles reçoivent d’abord une formation complète avant que le feu vert ne leur soit donné pour qu’elles se mettent au travail.
Une autre dirigeante du centre, Priscilla Vencatapillay, nous indique qu’« actuellement, notre équipe d’artisanes se compose de 23 personnes. Comme nous avons l’intention de former une deuxième équipe analogue, nous invitons les femmes et les jeunes filles qui habitent à St-Pierre et celles des localités avoisinantes à nous contacter afin de se joindre à notre centre. Elles y seront les bienvenues ».
L’aspect financier de cette activité, incluant l’achat des matières premières, est sous la responsabilité d’ENL. Les produits sont proposés au public à l’occasion des expo-ventes qui se tiennent régulièrement dans les divers centres commerciaux de l’île. Pour l’heure, le centre se prépare activement pour une grande exposition de tous ses produits qui aura lieu prochainement à St-Pierre.
Parmi les artisanes présentes, qui se disent toutes satisfaites de leur sort, Chantal Alexandre, une mère de deux enfants et dont le mari est maçon de profession, témoigne que « pour moi, c’est un rêve qui se réalise puisque j’ai toujours rêvé de faire un travail de cette nature. Il s’agit aussi d’un travail plutôt facile et plein de charme. En outre, cela me permet d’avoir quelques sous pour arrondir mes fins de mois tout comme cela me procure la chance de nouer de nouvelles relations amicales avec les artisanes. Je suis reconnaissante envers la société ENL d’avoir mis au point cette activité ».