La fête de la Saint Valentin, célébrée demain, le 14 février, est-elle toujours la fête des amoureux ? Pour certains de nos interlocuteurs, ce n’est plus le cas depuis qu’elle est devenue un événement « commercial », alors que pour d’autres, la Saint Valentin est l’occasion de redécouvrir l’amour et pourquoi pas la passion. Et si c’est cet aspect qui a contribué à sa popularité, d’autres insistent surtout son origine religieuse. Autour du 14 février, la controverse demeure…
« Que célébrons-nous le 14 février ? » Bien que cette question semble évidente pour de nombreuses personnes, elle semble ne pas figurer au calendrier de certains jeunes. Pour un petit groupe de jeunes, cette célébration n’a aucune importance. Pourtant les commerces en cette période de l’année mettent les bouchées doubles pour encourager les jeunes couples à « déclarer leur flamme » : décorations en forme de coeur accrochées aux vitrines des boutiques, chansons d’amour dans les allées des principaux centres commerciaux, le parfum des roses qui envahit les narines aux abords des marchés et des fleuristes, promotions et campagnes publicitaires pour les différentes marques de chocolats, restaurants qui proposent des menus spéciaux dans des décors conçus pour l’occasion… En bref, difficile d’ignorer cette fête, que certains attendent avec impatience. Pour certains couples, la préparation de la Saint Valentin se fait d’ailleurs des mois en avance. Jean-Paul, 23 ans, envisage cette année d’offrir à sa petite amie une soirée de rêve. « J’ai tout organisé pour une soirée romantique avec Caroline. Je lui ai dit que nous irons dîner mais elle n’a aucune idée du lieu », laisse-t-il entendre. Le sourire aux lèvres, il nous confie qu’il envisage de faire sa demande en mariage à sa dulcinée demain soir lors d’un dîner romantique chez lui. « Moi qui déteste la cuisine, je vais faire l’effort de lui préparer quelque chose spécial et je sais que cela lui fera plaisir », dit-il. Si lui décide de marquer ce jour par un engagement, pour Yves, 51 ans, c’est le moment où les amoureux mettent de côté leurs problèmes pour partager un moment spécial avec la personne qui partage leur vie. Pour lui qui n’a jamais célébré la Saint Valentin, « ce n’est pas la fête des couples mais des amoureux ». Et d’expliquer : « Les amoureux peuvent certes être des personnes engagées, mais de nos jours, nous voyons que ce sont surtout les jeunes qui font un effort de célébrer cette fête. » Son épouse Mary-Line, 46 ans, n’a aucune opinion sur cette célébration. « C’est tout simplement une fête commerciale », dit-elle. Un avis que partagent de jeunes couples, comme Richard Adèle et Wendy Sara. Ensemble depuis deux ans, ils sont d’avis que pour prouver à l’autre qu’on l’aime, il ne suffit pas de le faire le 14 février. « Je n’ai pas à attendre le 14 février pour donner à Wendy un bouquet de fleurs. Ni attendre ce jour spécifique pour sortir dîner », affirme Richard. « Nous vivons notre amour tous les jours et c’est ça l’important », soutient pour sa part Wendy. D’ailleurs, les concessions sont de mise du côté des deux amoureux. « Ce n’est pas facile de vivre l’un aux côtés de l’autre, l’important c’est de faire des efforts pour se comprendre et l’amour y apporte son grain de sel ».