Rudolf Derek Jean Jacques, alias Gro Derek, et Westley Casimir ont comparu aux Assises devant le juge Benjamin Marie Joseph ce matin afin de débattre de leur remise en liberté conditionnelle. L’avocat de Gro Derek, Me Gavin Glover, a cependant indiqué qu’il n’insistera pas sur la motion de remise en liberté de son client, qui restera en détention en attendant le début du procès.
Les accusations formelles contre Gro Derek et son complice Westley Casimir, skipper de profession, ont été logées par le bureau du DPP.
Rudolf Derek Jean Jacques est poursuivi sous deux chefs d’accusation de trafic de drogue pour avoir « wilfully and unlawfully deliver dangerous drugs ». Sous le premier chef d’accusation, il est accusé d’avoir en janvier 2012 à Baie-du-Tombeau remis de l’héroïne à Seewoosing Dayal, un chauffeur de taxi qui bénéficie de l’immunité dans cette affaire. La drogue avait été répartie dans six bouteilles en plastique. Sous la deuxième charge, le DPP reproche à Gro Derek d’avoir une deuxième fois remis de l’héroïne à Seewoosing Dayal en juin 2012, cette fois-ci répartie dans huit bouteilles en plastique.
Westley Casimir est lui accusé d’avoir transporté les bouteilles de drogue que Gro Derek aurait remises à Seewoosing Dayal. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 180 millions.
Lors de leur comparution en cour ce matin, l’avocat de Gro Derek a déclaré qu’il n’insistera pas sur la motion de remise en liberté sous caution de son client. Me Rex Stephen, l’avocat de Westley Casimir a quant à lui déclaré qu’il maintenait sa motion de remise en liberté et a de plus commenté sur un affidavit signé de l’État qui lui aurait été communiqué et qu’il compte contester. Il a demandé que le procès soit ajourné. La poursuite, représentée par Me Denis Mootoo, n’a pas objecté à la demande de la défense. Le juge Benjamin Marie Joseph a ainsi ajourné le procès au 4 février.