Quentin Cédric Broussaudier, un ressortissant français de 23 ans, avait été arrêté le 19 mai 2018 avec 14,4 g de cannabis. Il faisait face à un procès devant la Cour intermédiaire sous des accusations de “procuring the importation of cannabis” et de “possession of articles for use in connection with the smoking of cannabis” sous les articles 30 (1) (b) (i), 34 (1) (c) et 47 (5) (a) de la Dangerous Drugs Act.

Le jeune homme, qui résidait à Pereybère et qui est employé dans une firme de communication à Maurice, avait plaidé coupable des accusations portées contre lui en cour. Dans son verdict, le magistrat Raj Seebaluck a imposé des amendes au jeune homme. Sous la première charge, il a écopé de Rs 50 000 d’amende et, sous la seconde, de Rs 15 000. Cédric Broussaudier avait retenu les services de l’avocat William de Robillard. Ce dernier, dans sa plaidoirie, avait avancé que le jeune Français « a dû arrêter ses études tertiaires à l’Université de Grenoble » et a collaboré avec les enquêteurs dès le départ. Et d’ajouter que son client regrette d’avoir commis un tel délit.

Enfin, l’avocat avait souligné que la drogue était destinée à sa propre consommation. Cédric Broussaudier a ainsi écopé d’amendes pour les divers délits qui lui sont reprochés sous la Dangerous Drugs Act. Il avait recouvré la liberté après 10 jours passés en détention