• Il était venu récupérer de la drogue auprès d’une mule française à Pointe-aux-Piments

Le policier Gary Gopaul (42 ans), actuellement “interdicted”, a été arrêté une troisième fois dans une affaire de drogue. La première fois, c’était en 2016, après l’arrestation de son collègue Arvind Hurreechurn, qui avait importé 2 kg d’héroïne.

Avant de trouver la mort dans sa cellule, ce dernier avait accusé le quadragénaire de l’avoir mis en contact avec un réseau de drogue pour cette importation. La deuxième arrestation de Gary Gopaul remonte à septembre 2018. Il était en possession de deux doses d’héroïne. Dans les deux cas, la justice lui a accordé la liberté conditionnelle.

Cette fois-ci, il a tenté de récupérer une certaine quantité de haschich auprès d’un Français de 29 ans qui logeait dans un hôtel à Pointe-aux-Piments. L’affaire a éclaté vendredi à l’arrivée d’un vol d’Air France (AF 460) en provenance de Charles de Gaulle.

Sur la base d’un exercice de “profiling”, les éléments de la Customs Anti Narcotics section de la Mauritius Revenue Authority ont intercepté le Français Diafra Traoré (28 ans) pour une fouille.

Rien de suspect n’a été détecté dans ses bagages. Sur l’insistance des douaniers, il a fini par avouer qu’il avait ingurgité une quarantaine de boulettes de haschich. Et d’ajouter qu’il voyageait avec un autre Français, Youssouf Cherif (29 ans), qui a lui pu quitter l’enceinte de l’aéroport. La mule a été conduite à l’hôpital Nehru de Rose-Belle où un examen au scanner a confirmé la présence de boulettes dans son estomac.

À ce matin, l’exercice de restitution était encore en cours. Entre-temps, l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de l’aéroport a été informée de ce cas et devait débarquer dans la chambre de Youssouf Cherif. Ce dernier a montré à la police un sac en plastique noir qu’il avait dissimulé dans un coffre-fort.

Celui-ci renfermait 53 boulettes de haschich. La mule devait déclarer : « Il y a 53 “olive chit”. Je dois téléphoner à Sanji en France pour la livraison de la marchandise. C’était pour vendre. »

Le Français a été arrêté et la police a saisi son portable, son billet de retour et 150 euros. Youssouf Cherif a accepté de participer à un exercice de livraison contrôlé. Et le surintendant Sharir Azima a donné des instructions pour remplacer le colis de drogue par un faux.

Sur les instructions de la police, le Français a envoyé un message à un dénommé William qui est son contact local. Dans la soirée, la police a aperçu une moto qui rôdait dans les alentours de l’hôtel. Ils ont pu identifier Leeroy Harold, un maçon de 24 ans.

Ce dernier était venu comme éclaireur et après un rapide coup d’œil, il a pris contact avec ses complices. Une autre moto de la marque Honda avec deux personnes est arrivée. Le passager en croupe, qui est le policier Gary Daniel Bruno Gopaul, est descendu pour attendre près de l’entrée principale de l’hôtel.

La moto Honda est repartie avant de revenir avec une femme comme passagère portant un casque intégral. Mais ils ne sont pas entrés dans la chambre du Français et devaient repartir.

Un peu plus tard, la mule a reçu comme instruction de porter un t-shirt blanc et de sortir de l’hôtel. Une fois à l’extérieur, le policier Gary Gopaul lui a lancé : « Donne-moi la came ». Alors qu’il traversait la route avec le colis pour rejoindre son complice qui l’attendait sur la moto, la police l’a arrêté. La moto a pris la fuite. Le policier a dit que c’est un couple de Cité Sainte-Claire qui lui a demandé de prendre livraison de la drogue.

Les deux se trouvaient un peu plus loin sur une moto. La police les a pourchassés et devait arrêter Marie Nicole Pascale Cangy, âgée de 41 ans, et Leeroy Harold, âgé de 27 ans. Mais le couple a répliqué que c’est Gary Gopaul qui les avait contactés pour assurer sa sécurité, et qu’il était le commanditaire du colis de drogue.

Les suspects ont été conduits au quartier général de l’ADSU et placés dans une cellule. Leurs téléphones portables et la moto Honda ont été saisis. Les trois Mauriciens et le Français Youssouf Cherif sont attendus en justice ce lundi pour leur inculpation provisoire. L’autre Français, Diafra Traoré, sera traduit en justice plus tard. Le motocycliste qui a accompagné le policier Gary Gopaul est activement recherché. La police estime qu’il y a environ 2 kg de haschich, en attendant que le suspect Diafra Traoré purge toutes les boulettes. La valeur de la drogue s’élève à environ Rs 5 M.