Image d'illustration

Le procès intenté à Prabhagaren Saminada Chetty, un marketing manager de 21 ans, Dhiliane Jacques Désiré Laval Legoff, research officer de 23 ans, et Saravanen Magon, un étudiant de 21 ans, tous habitant le nord, a été entendu devant la magistrate Niroshini Ramsoondar en Cour inter- médiaire hier.

Les avocats de Saminaden Chetty, Mes Rama Valayden et Sanjeev Teeluckdharry, devaient, lors du procès, loger une motion réclamant la liberté conditionnelle de leur client. Le sergent Gokhool, affecté à l’ADSU, devait objec- ter à cette demande, faisant état des risques que le jeune homme décide de fuir la justice ou qu’il tente de récidiver. Les débats sur la motion de remise en liberté sont prévus pour ce vendredi.

Des charges formelles avaient été logées contre les trois accusés par le Directeur des poursuites publiques le 13 dé- cembre 2013. Il est reproché à Dhiliane Jacques Désiré Laval Legoff d’avoir tenté de réceptionner un colis au Parcels Post Office de Port-Louis, lequel contenait 53 g d’ecstasy, drogue contenue dans un sachet en aluminium. Le suspect avait été arrêté le 13 juin 2018. Saminaden Chetty et Saravanen Magon avaient quant à eux été arrêtés le même jour après un exercice de livraison surveillée.

Les trois hommes font face à deux charges de “drug dealing: attempt to possess dangerous drug: Methylenedioxymethamphetamine (MDMA), for the purpose of distribution”. Quinze témoins ont été assignés pour leur procès.