L’ADSU recherche activement un dénommé « Krishna », le contact local du ressortissant indien Sainul Abid Kundamparambu-Pattillath, 21 ans et arrêté samedi à l’aéroport de Plaisance avec près de 6 kg de cannabis estimés à Rs 3,7 M.

L’interrogatoire du suspect a débuté hier après-midi après sa comparution au tribunal de Mahébourg, où une accusation provisoire d’importation de cannabis a été retenue contre lui. Sainul Abid Kundamparambu-Pattillath, originaire du Kerala, en Inde, où il exerce comme boutiquier, a atterri à l’aéroport de Plaisance samedi à bord du vol MK 749 en provenance de Delhi.

Comme bagage, il n’avait qu’un sac à dos pour son premier voyage à Maurice et devait loger dans une pension de famille lors de son séjour d’une semaine. Il avait prévu de quitter notre territoire cette semaine à bord d’un vol pour Bombay après une escale aux Seychelles. Les éléments de la Customs Anti-Narcotics Section (CANS) de la Mauritius Revenue Authority ont noté son comportement louche dans le hall des passagers et le fait qu’il voyageait léger a attiré leur curiosité. Après que l’Indien quittait le Green Channel, passage emprunté par des passagers n’ayant rien à déclarer, les officiers ont demandé à vérifier ses papiers. Le suspect a commencé à transpirer et à balbutier. Il a prétendu être en vacances dans l’île et qu’un ami lui avait offert le voyage. Ces détails suffisaient pour que la CANS passe son sac au scanneur, où les douaniers ont noté la présence de trois colis suspects dissimulés sous ses vêtements.

Dans un premier temps, le chien renifleur Otto a réagi positivement au sac, confirmant les doutes des autorités. Les douaniers ont découvert trois paquets, recouverts de rubans adhésifs marron et de plastique, et qui renfermaient des feuilles séchées soupçonnées d’être du cannabis. Un “field test” sur place a confirmé qu’il s’agissait bien de la drogue. L’ADSU de l’aéroport a été alertée et la CANS leur a remis la drogue de même que le suspect. Ce dernier est passé aux aveux, avançant qu’il devait remettre la drogue à un dénommé « Krishna », dont il prétend ignorer le nom complet.

La police a monté une opération de livraison contrôlée dans une pension de famille à Mahébourg, mais personne n’est venu récupérer les colis de cannabis. Finalement, dimanche l’exercice a été annulé et Sainul Abid Kundamparambu-Pattillath a été conduit aux Casernes centrales pour des procédures liées à l’enquête. La police a également récupéré en sa possession un téléphone cellulaire qui sera passé au décryptage après l’obtention d’un ordre judiciaire.

Les enquêteurs tenteront de remonter jusqu’au commanditaire de cette cargaison de drogue grâce aux informations se trouvant sur l’appareil. L’Indien a comparu en cour de justice hier, pour son accusation provisoire.

À ce stade, la police ignore toujours à quel réseau était destinée cette drogue. L’enquête se poursuit sous la supervision du DCP Choolun Bhojoo, assisté du surintendant Sharir Azimah.