Sharris Sumputh lors de sa comparution en cour en février 2018

Sharris Sumputh, 41 ans, directeur de la compagnie Illusion Disco Ltd et sa compagne Émilie Karen Kolandavaloochetty, 25 ans, assistante manager à la discothèque Xindix à Curepipe, avaient obtenu la liberté conditionnelle en août.

Leur procès débute ce mardi en cour intermédiaire. Sharris Sumputh et sa compagne sont poursuivis en cour intermédiaire sous deux accusations formelles. Ils font face à des accusations de “Drug Dealing : Possession of Cannabis resin of the purpose of distribution” et “Drug Dealing: Possession of Dangerous Drugs (Lysergic and diethylamide and synthetic Cathinone N-Ethylpentylone) for the purpose of distribution”. Sharris Sumputh et sa compagne ont plaidé non coupables des accusations retenues contre eux. Cinq témoins ont été assignés dans ce procès.

Le 4 septembre 2018, la division centrale de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) avait découvert sept grammes de haschisch d’une valeur de Rs 21 000 et 52 grammes de LSD lors d’une perquisition à leur domicile à Curepipe. La copine qui s’y trouvait aussi avait été arrêtée. En février de la même année, le couple avait été arrêté dans un établissement hôtelier de Balaclava. Dans la chambre dans laquelle ils se trouvaient, 49 comprimés de Tramadol et 12 cachets de Nervigen avaient été saisis.