la drogue cachée dans le haut-parleur

Après la saisie de 256,28 g d’héroïne valant presque Rs 3,8 M, qui a abouti à l’arrestation de la Malgache Nathalie Nirina Ranaivosa, 33 ans, et de son contact local, Frank Aubert, 28 ans, l’ADSU est sur la piste de l’importateur de cette cargaison. À ce stade, les enquêteurs estiment que le cerveau derrière ce réseau « a voulu tester la capacité des autorités à dénicher la drogue », vu la quantité d’héroïne saisie. « De fwa ban trafikan inport ti kantite pou gete kouma nou reazir. Si kargezon resi pase, zot fer amen pli gro kantite apre », indique une source aux Casernes centrales.

Néanmoins, la police compte bien démanteler ce réseau, surtout après l’arrestation de Frank Aubert, un tatoueur résidant à Pointe-aux-Canonniers. Les enquêteurs ont saisi son portable, qui sera passé au crible pour savoir qui lui a donné des instructions pour prendre livraison de la drogue. Ils estiment que le jeune homme n’a pas la capacité d’importer de la drogue et qu’il n’est qu’un pion dans ce réseau.

Nirina Ranaivosa et Frank Aubert sont attendus en justice ce mardi pour leur inculpation provisoire. Par la suite, leur interrogatoire devrait démarrer, exercice qui pourrait bientôt déboucher sur d’autres interpellations. Pour rappel, la trentenaire est arrivée à Maurice vendredi à bord du vol d’Air Mauritius en provenance de Tana. Son comportement suspect a éveillé les soupçons de la Customs Anti Narcotics Section (CANS), qui a suivi ses mouvements dans le hall d’arrivée de l’aéroport international SSR. Alors qu’elle quittait le “Green Channel”, les douaniers ont procédé à une vérification de ses papiers. Elle n’arrivait pas à répondre à des questions portant, entre autres, sur le lieu où elle logera et la durée de son séjour dans l’île. Les éléments de la CANS ont ensuite passé ses bagages au scanner et ont été intrigués par la présence d’un haut-parleur Bluetooth anormalement lourd. En démontant l’appareil, les officiers ont découvert deux sachets en plastique contenant une substance soupçonnée d’être de l’héroïne. Un test rapide a confirmé qu’il s’agissait bien de cette drogue.

L’ADSU de l’aéroport a été alertée et Nirina Ranaivosa a accepté de collaborer avec la police. Elle a alerté son contact local, qui lui a donné rendez-vous à Grand-Baie. Frank Aubert est venu prendre livraison de la drogue et a été arrêté sur-le-champ. La police a perquisitionné sa maison, mais n’y a rien découvert. Le suspect a été conduit aux Casernes centrales pour les procédures de son arrestation. L’enquête se poursuit sous la supervision du DCP Choolun Bhojoo.