Les trois frères Lutchigadoo, dont Kusraj (indiqué par le chiffre 3), arrêté durant le week-end à Triolet, Raju (No 2), Les frères Lutchigadoo auprès de Roshi Bhadain et de son Reform Party lors de la partielle de décembre 2017 à Belle-Rose/Quatre-Bornes
  • Le frère du suspect, Kelvy Lutchigadoo, arrêté en 2017 pour importation de drogue

L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a saisi environ un kilo de drogue synthétique estimé à Rs 5 millions dans un laboratoire clandestin à Triolet dans la nuit de vendredi à samedi. Kusraj Lutchigadoo, un mécanicien de 35 ans, a été arrêté au cours de cette opération. Selon les Casernes centrales, il allait fabriquer 25 000 doses de drogue pour être écoulées dans le Nord.

Les enquêteurs avaient des soupçons sur les activités illégales de ce mécanicien qui roulait une BMW série M6, d’autant que son frère Kelvy Lutchigadoo a été épinglé par la police en décembre 2017 pour importation de Rs 500 000 de drogue synthétique. Même s’il habitait Morcellement Appadoo, route Bassin, Quatre-Bornes, Kusraj Lutchigadoo passait beaucoup de son temps dans un bâtiment à Triolet où résident ses beaux-parents. Sur la base de certains renseignements, une équipe de l’Adsu de la Northern division s’est rendue sur place tard dans la soirée de vendredi où le local était fermé.

Les policiers ont alors monté une opération de surveillance et quelques minutes plus tard, le mécanicien s’est pointé sur place. La police a attendu qu’il entre à l’intérieur pour perquisitionner le bâtiment. Dans un coin, utilisé comme cuisine, la police est tombée sur un sachet en plastique renfermant un kilo de drogue synthétique, 300 paquets de thé utilisés pour la préparation de drogue synthétique, un litre de dissolvant, un litre de benzène, et une somme de Rs 301 000 qui proviendrait de la vente de drogue. Mis devant les faits, Kusraj Lutchigadoo a allégué que cette drogue appartient à un proche. Alors que les policiers effectuaient un inventaire dans le local, le mécanicien a tenté de s’enfuir en passant sur le toit, mais il a vite été maîtrisé par la police. Le trentenaire a été emmené au bureau de l’ADSU à Grand Baie pour un interrogatoire avant d’être traduit à la Bail and Remand court pour son inculpation provisoire. Il sera à nouveau devant le tribunal de Pamplemousses ce lundi.

Outre d’être le propriétaire d’une gym à Quatre-Bornes, Kusraj Lutchigadoo est surtout connu pour fréquenter une boîte de nuit très connue dans le Nord. D’ailleurs, il a aidé à l’organisation d’une soirée spéciale qui a eu lieu samedi soir. La police soupçonne qu’une partie de la drogue était prévue à cette occasion alors que la plupart du stock devait être écoulée dans des régions comme Cité Ste-Clair, Goodlands et Grand-Baie. Les enquêteurs n’écartent pas la possibilité d’autres interpellations dans cette affaire. L’interrogatoire du mécanicien est prévu pour cette semaine et son cellulaire sera passé au crible pour déterminer ses contacts.

Kusraj Lutchigadoo

Par ailleurs, le frère de Kusraj Lutchigadoo, Kelvy, a été arrêté en décembre 2017 pour importation de 329 grammes de drogue synthétique, qui avait atterri dans l’entrepôt d’une compagnie de courrier. C’est un dénommé Kevin Chockalingum qui était venu prendre possession de la drogue au cours d’une opération de livraison contrôlée à Réduit en novembre 2017. Au cours de son interrogatoire, il a balancé le nom du présumé commanditaire, qui était également présent à Réduit. Ce dernier avait pris la fuite dans une voiture et n’avait pu être rattrapé par la police. Les deux frères ont souvent été aperçus dans les fonctions d’un parti politique où ils se sont autoproclamés agents de sécurité.