Saisie de Rs 58 millions à Plaine-Verte.

Provisoirement inculpée pour blanchiment d’argent dans le cadre des Rs 58 millions saisies au domicile des Bolaki, Nazoolbee Bolaki a obtenu la liberté conditionnelle cet après-midi. Sa caution a été fixée à Rs 2 millions et la reconnaissance de dettes à Rs 20 millions.

Aux yeux de l’équipe de l’ASP Hector Tuyau, Nazoolbee Bolaki est considérée comme un élément clé car c’est elle qui gère les finances et le business familial.

En effet, elle est à la tête de sept commerces, dont des magasins sous la responsabilité de ses enfants, une usine fabriquant des vêtements, et une compagnie impliquée dans l’exportation de produits.

« C’est Nazoolbee Bolaki qui décide de tout, même si elle n’est pas présente physiquement au quotidien dans ses magasins », avance une source au quartier général de l’ADSU.

Casier judiciaire vierge.

Pour rappel, toute cette affaire s’est retrouvée sous les feux des projeteurs lorsque la fille de Nazoolbee Bolaki et son époux ont été interceptés avec Rs 3 millions par la brigade de la Mauritius Revenue Authority à l’aéroport de Plaisance, le dimanche 1er juillet.

Une enquête a été initiée et une descente avait été effectuée à leur domicile à Plaine-Verte. C’est sur les lieux que les Rs 58 millions ont été saisies.

Defendue par Nadeem Hyderkhan et Shakeel Mohamed, entre autres, Nazoolbee Bolaki est passée en Cour de district de Port-Louis aujourd’hui. Suite aux jugements du magistrat, le tribunal a fixé une caution de Rs 2 millions et une reconnaissance de dettes de Rs 20 millions.

Cette décision a également pris en compte son casier judiciaire vierge.