La saisie de Rs 6,3 millions de haschich mercredi, à Quatre-Bornes, a été rendue possible grâce à une stratégie de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) où quelques membres se sont fait passer pour des trafiquants de drogue. Ces derniers ont fait accroire aux suspects qu’ils voulaient une grosse cargaison de drogue et qu’ils étaient prêts à payer le prix fort.

1,7 kg de haschich et Rs 1,7 M ont été saisis
chez Sanjay Sookun

Dans un premier temps, les policiers sous couverture ont établi un contact avec Jetendranath Hurruth, 34 ans, résidant à Saint-Paul. Ce dernier est connu pour avoir fréquenté un trafiquant de drogue de Quatre-Bornes. Après plusieurs semaines de communication et de rencontres, le trentenaire a informé les dealers qu’il avait réussi à mettre la main sur une grosse cargaison de haschich, mais que son contact avait exigé qu’il soit présent lors de la transaction. L’intermédiaire a même demandé une commission après que l’affaire soit conclue. Les policiers ont accepté et un rendezvous a été fixé dans la soirée de mardi à mercredi dans le parking d’Orchard Centre à Quatre-Bornes.

Jetendranath Hurruth est arrivé dans une voiture avec au volant Alexandre Makoon, âgé de 34 ans. Après une rapide inspection, ils ont conclu que le lieu était sécurisé pour la transaction. Il a alors appelé Sanjay Sookun, 48 ans, propriétaire d’autobus résidant à l’avenue Sodnac, Quatre- Bornes. Ce dernier était dans une autre voiture avec Kessy Soobraydoo, 23 ans.

Dans un premier temps, le quadragénaire a proposé de vendre 408 grammes de haschich valant Rs 1,2 M. Mais leur client a insisté qu’ils voulaient plus et ils étaient prêts à exposer des millions de roupies si c’était nécessaire à condition que la marchandise était de bonne qualité. Dès que Sanjay Sookun leur a montré la drogue, les policiers ont révélé leur identité.

Entretemps, les hommes du chef inspecteur Appasamy ont encerclé les suspects. Ces derniers ont fait valoir leur droit au silence. Au cours d’une perquisition chez le propriétaire d’autobus, l’Adsu a saisi 1,7 kg de haschich dans sa chambre dont la valeur marchande est estimée à plus de Rs 5M. Une somme de Rs 1 700 000, soupçonnée de provenir du trafic de drogue, a également été récupérée. Tandis que chez Jetendranath Hurruth, les officiers ont découvert 7,1 grammes de haschich estimé à Rs 20 000. Chez Kessy Soobraydoo et Alexandre Makoon, la police n’a rien trouvé d’incriminant. Leurs cellulaires ont été saisis pour enquête.

Les limiers s’intéressent plus particulièrement à Sanjay Sookun, soupçonné d’être un gros fournisseur de drogue à Quatre Bornes. Selon l’ADSU, il utiliserait son business d’autobus pour blanchir l’argent issu d’un trafic de drogue. Les policiers souhaitent savoir la provenance de cette drogue et le nom de son fournisseur. À ce matin, son interrogatoire n’avait pas encore débuté.