L’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) tente de faire la lumière sur deux enquêtes en cours, l’une concernant la saisie lundi de 1,26 kg d’héroïne à l’aéroport de Plaisance, avec l’arrestation du constable Basana Reddi, et l’autre concernant le réseau du présumé trafiquant Anthony Steeve Sam, qui a conduit hier à l’interpellation du juge arbitre Steeves Isbester.
Le constable Basana Reddi, âgé de 41 ans et affecté au Passport and Immigration Office (PIO), a été traduit hier devant le tribunal de Mahébourg, où une accusation provisoire de trafic de drogue a été logée contre lui. Bien qu’il ait avoué avoir pris possession d’un colis de drogue dans les toilettes de l’aéroport dimanche, les hommes du surintendant Azima pistent ses contacts locaux. D’ailleurs, un exercice de “controlled delivery” à Plaine-Magnien a capoté après que des motards aient semé les policiers. Cependant, le constable Basana Reddi a expliqué à l’ADSU qu’après avoir pris possession du colis de drogue, il devait le remettre à un individu faisant partie d’un groupe connu comme « Gro Lebras ». Ce dernier, étant très actif dans un faubourg de la capitale, ferait la pluie et le beau temps après que Jimmy Marthe, dit Colosso, membre du groupe « Demolition », a été arrêté en 2012 dans le sillage du démantèlement d’un réseau de drogue dont l’instigateur serait Derek Jean Jacques, alias Gro Derek. La police poursuit ses recherches en vue de mettre la main sur les complices du constable Bassana Reddi. Ce dernier devra faire face à un interrogatoire ce mercredi.
Par ailleurs, Steeves Isbester, président de la Commission juge-arbitre de la fédération de kickboxing et ancien Head Attendant au bureau du Directeur des poursuites publiques, a été arrêté mardi par l’ADSU après que son nom ait été donné par un suspect, lequel avance que c’est lui qui aurait financé une partie de l’achat des 7,6 kg héroïne et 6,6 kg de cannabis saisis dans des statuettes au port le mois dernier. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 118 millions. Steeves Isbester, qui s’est rendu à Madagascar en avril, est soupçonné par la police de s’être déplacé pour superviser l’acheminement de la drogue à Maurice. N’étant qu’un ex-Head Attendant, les enquêteurs jugent suspects ses nombreux voyages vers la grande île, même s’il allègue être impliqué dans l’importation de produits artisanaux. Les Casernes centrales estiment plutôt qu’il serait le bras droit d’Anthony Steeve Sam, présumé commanditaire de cette cargaison de drogue et arrêté dans un appartement à Trou-aux-Biches le 17 mai dernier en possession de 10,5 kg d’héroïne. Ce serait les deux principaux maillons de ce réseau, qui écoulait son stock de drogue à Baie-du-Tombeau, Bois-Marchand et Terre-Rouge. Steeves Isbester sera interrogé demain après sa comparution en justice.