Le procès intenté à Jean-claude Nestor aux Assises pour avoir importé à Maurice de l’héroïne et du cannabis de Madagascar s’est poursuivi aujourd’hui devant le juge Benjamin Marie Joseph. Ce dernier a trouvé Jean-Claude Nestor coupable des trois charges de trafic de drogues retenues contre lui. La sentence sera prononcée le 13 février du fait que la défense a réclamé du temps pour étudier le jugement.
Jean-Claude Nestor avait plaidé non-coupable des trois charges retenues contre lui. Ce dernier avait été appréhendé sur le navire Glory 1 par des officiers de l’ADSU, qui le suspectaient de transporter de la drogue en provenance de Madagascar. Après avoir questionné l’accusé sur la drogue qui se trouverait sur le bateau, ce dernier devait avoué qu’un certain Alain Rose, un ancien membre d’équipage, lui avait demandé de transporter de la drogue à Maurice. Nestor devait recevoir trois colis de trois ressortissants malgaches à Tamatave alors que le bateau y était amarré pour cause de problèmes mécaniques. Lors de la fouille, les officiers ont découvert des boulettes d’héroïne, pesant un total de 3,5 kg, et 7,8 kg de cannabis, le tout représentant une valeur marchande de Rs 58 millions. La drogue, dissimulée dans un sac en raphia, se trouvait dans le store du navire. Jean-Claude Nestor avait, selon la version des officiers, volontairement mené les officiers de l’ADSU et des garde-côtes vers le store, aidant même à retirer les sacs contenant la drogue.
Jean-Claude Nestor a alors divulgué le nom du commanditaire présumé de la drogue, en l’occurrence un certain Jean Alain Rose, un habitant de Cité La Cure âgé de 48 ans. Selon lui, Alain Rose aurait commandé cette drogue à Madagascar tandis que, lui, n’aurait agi que comme simple passeur. Dans son jugement, le juge Joseph a déclaré que les témoins appelés à la barre, notamment des officiers de l’ADSU et le Main Enquiring Officer, le PC Baptiste, ont prouvé clairement que l’accusé avait transporté de la drogue illicitement sur le Glory 1 et que, de ce fait, la poursuite a pu prouver, sans aucun doute, que l’accusé est un trafiquant de drogue. Le juge a pris en compte les trois versions de l’accusé et rejette les dires de ce dernier selon lesquels il n’est pas un trafiquant. Et d’ajouter que Jean-Claude Nestor a avoué avoir transporté cette marchandise illicite dans le store du bateau, démontrant ainsi son implication dans la transaction. Le juge a tenu en compte les preuves « irréfutables » de la poursuite et a reconnu le suspect coupable de trafic de drogue sous les trois charges d’accusations.
La défense a cependant demandé que la copie du jugement lui soit communiquée au plus vite afin qu’elle puisse préparer son réquisitoire par rapport au verdict du juge. Ce dernier a ainsi reporté le procès au 13 février, date à laquelle la sentence de Jean-Claude Nestor sera connue. Le suspect est défendu par Me Mahen Saulick alors que la poursuite, elle, est représentée par Me Shakeel Bhoyroo, assisté par Me Nitisha Seebaluck.