Peu avant 15 h, ce jour-là, les enquêteurs de la brigade antidrogue ont effectué une descente dans les locaux de l’animalerie d’Om Lombard, Zoomania, située sur la route principale de Grand-Baie, pour une perquisition. Après une fouille minutieuse des lieux, la police a récupéré des graines de cannabis dans des boîtes en carton et des sachets en plastique, dont certains portaient l’inscription Versele-Laga, le tout contenant de la nourriture pour oiseaux. Appréhendé, Om Lombard devait ensuite être conduit dans les locaux de l’ADSU à des fins d’interrogatoire, après quoi il a été placé en détention. Hier, il a été traduit devant le Tribunal de Mapou sous une charge provisoire de « possession of cannabis seeds for the purpose of distribution ». Il a été reconduit en cellule policière, la police ayant objecté à sa remise en liberté. Mes Assad Peeroo et Gavin Glover assurent sa défense.
C’est suite une première arrestation effectuée à Curepipe, dimanche, que les enquêteurs se sont rendus jusqu’à l’animalerie du quadragénaire. En effet, lors d’une perquisition chez Provigo Aquarium, situé à College Lane, Curepipe, des boîtes en carton et des sachets en plastique contenant de la nourriture pour oiseaux s’étaient avérés contenir des graines de cannabis. Interrogé, le propriétaire de ce pet shop, un jeune de 19 ans, avait donné aux enquêteurs le nom de l’individu auprès duquel il avait acheté ces produits, à savoir Om Lombard. Une somme de Rs 31 100, que les enquêteurs suspectent de provenir de la vente de drogue, a aussi été saisie sur les lieux. Suite à sa comparution en Cour de Curepipe, également sous une charge provisoire de « possession of cannabis seeds for the purpose of distribution », il reste en détention policière le temps que se poursuive l’enquête.
Les graines de cannabis saisies ont été envoyées au Forensic Science Laboratory (FSL) à des fins d’analyses. La défense d’Om Lombard soutient que les graines de gandia stérilisées font partie des ingrédients inclus dans le Versele-Laga, soit la nourriture pour canaris. Ce n’est que lorsque les résultats de la FSL seront obtenus que l’enquête suivra son cours.