Le ressortissant indien Sibi Thomas, 39 ans, un des directeurs de Brilliant Resources Consulting Ltd, arrêtés dans le cadre de la saisie record dans le port de 135 kg d’héroïne, dissimulés dans cinq compresseurs et d’une valeur marchande de Rs 2 milliards, a été reconduit en cellule après que sa demande de remise en liberté conditionnelle ait été rejetée ce matin. Il devra revenir en cour le 12 juin.
La magistrate Naveena Parsooramen a rejeté ce matin la requête du ressortissant indien Sibi Thomas pour bénéficier de la liberté sous caution. Une motion qui avait été logée par Mes Shakeel Mohamed et Yousuf Azaree. La magistrate a tranché en faveur de la police, qui avait objecté à ce que Sibi Thomas soit relâché, avançant que l’enquête est en cours et que, selon les documents présentés par la police, des “reliable evidences” ont été avancées contre le ressortissant indien. La magistrate a aussi pris en considération les craintes de la police du fait que Sibi Thomas puisse fuir la justice puisque possédant deux passeports, dont un indien, ou que ce dernier puisse interférer avec des témoins s’il retrouvait la liberté. La magistrate devait également prendre en compte le fait que l’enquête est en cours et que d’autres arrestations sont à prévoir dans le cadre de cette saisie record d’héroïne dans le port. Le principal suspect Navin Kistnah a déjà dénoncé plusieurs individus qui seraient impliqués dans cette importation de drogue.
Sibi Thomas a quant à lui été arrêté pour avoir autorisé le paiement pour le chargement du conteneur renfermant des compresseurs remplis de drogue sur le cargo MSC Ivana. Geeanchand Dewdanee, autre suspect dans cette affaire, devra retourner en cour le 29 mai. Il lui est reproché d’avoir apposé sa signature sur une facture relative à l’importation des compresseurs qui contenaient de la drogue. La police objecte toujours à sa remise en liberté.