Michael Rayapen, qui a plaidé coupable devant les Assises, sous une charge de « attempt to possess dangerous drug for the purpose of delivery », a été fixé sur son sort ce matin. Le juge Asraf Caunhye lui a infligé une sentence de 13 ans de prison et une amende de Rs 50 000 selon l’accusation portée contre lui. Les jours passés en détention seront déduits de sa sentence.
Michael Rayapen avait été arrêté dans le cadre d’une saisie de 350,4 g d’héroïne, d’une valeur de Rs 15 M, à l’aéroport SSR le 23 juillet 2011. Une ressortissante malgache, Rakotoarimanana Tsialonina Maminirina, avait été interpellée à l’aéroport avec 24 boulettes d’héroïne, soigneusement dissimulées dans ses valises. Une opération de livraison surveillée avait été organisée à Grand-Baie, permettant l’arrestation du principal destinataire de la marchandise, Jean Billy Didier Louise, un habitant de Stanley âgé de 26 ans. L’ADSU avait également arrêté deux complices présumés, Jean Michael Rayapen, 40 ans, un Bouncer de Grand-Baie, et Jean Steven St-Pierre, 32 ans, agent de sécurité de profession. Une perquisition effectuée au domicile de Rayapen ce jour-là avait débouché sur la saisie d’une importante quantité de gandia et d’héroïne, ainsi que d’une somme de Rs 289 000 en différentes coupures soupçonnées de constituer les recettes du trafic de drogue, et trois téléphones cellulaires. Avant de rendre son verdict, le juge a pris en considération les « mitigating factors » avancées par la défense. Le juge a noté que l’accusé a à sa charge une adolescente qui n’a que sa grand-mère pour veiller sur elle. Le juge devait aussi noter le fait que l’accusé a plaidé coupable d’entrée, soulignant toutefois que c’est une accusation sérieuse qui est portée contre lui. De ce fait, le juge a imposé à l’accusé une peine de prison de 13 ans et il devra s’acquitter d’une amende de Rs 50 000. Michael Rayapen a passé plus de trois ans en détention. Ces années en détention seront déduites de sa sentence.
À noter que Steve St-Pierre, qui se trouvait lui aussi sur le banc des accusés dans ce même procès, sera jugé dans un procès séparé devant les Assises en janvier 2016. Ce dernier a plaidé non-coupable de l’accusation portée contre lui.